Des données récentes présentées dans une étude d’Annette Alstadsæter, Niels Johannesen et Gabriel Zucman, et intitulée « Qui détient la richesse dans les paradis fiscaux. Preuves macroéconomiques et effets sur les inégalités mondiales » démontrent que ceux que nous croyions riches ne sont pas riches. En réalité, ils sont super riches. Sont compilées dans ce rapport les sommes placées dans des paradis fiscaux, et ce dans le monde entier. Ceci permet d’évaluer avec davantage de justesse les inégalités économiques dans les différents pays concernés. Respectivement de l’École norvégienne des Affaires et de l’Économie (université norvégienne des sciences de la vie), du département d’Economie de l’université de Copenhague et du département d’Économie de l’université de Berkeley (Californie), ces trois chercheurs montrent que rien de moins que 10% du PIB mondial se trouve dans des centres offshore !

Les ultra-riches français, grands champions de l’évasion fiscale 

John Christensen, directeur au Réseau mondial pour la justice fiscale, explique dans un entretien accordé au Monde :

« Un paradis fiscal est une juridiction offrant un cadre politique, fiscal, légal. Un centre financier offshore est un réseau de banques, cabinets d’audit et d’avocats, immatriculés dans un paradis fiscal. Le premier est un vaste centre commercial, le second est constitué des magasins, restaurants, cinémas qui louent l’espace. »

Lire la suite sur LR&LP

📖 Le guide utile et pratique pour comprendre la métamonnaie 💰
Bitcoin. La monnaie acéphale
Jacques Favier, Adli Takkal bataille - Cnrs - Format Kindle

Il n'y a pas encore de commentaires