La LLD, la grande gagnante du marché automobile en 2021

0
1

Si la pandémie pèse toujours sur les immatriculations globales en France (-23% sur les huit premiers mois de l’année 2021 comparé à la même période en 2019), la Location Longue Durée (LLD) continue de séduire les entreprises.

La Location Longue Durée (LLD) s’impose comme mode de financement automobile absorbeur de crise.

Sur un marché automobile global chahuté par la pandémie, les délais imposés par la raréfaction de certains composants (semi-conducteurs) et un basculement vers l’électrification, les véhicules de sociétés continuent à voir leurs immatriculations progresser : +26% au premier trimestre 2021 comparé à celui de 2020.


La LLD, un marché en croissance

La raison de cette embellie : l’attrait des offres en Location Longue Durée (LLD). Principal moyen de financement d’une automobile de société (environ 60% des immatriculations nationales de véhicules de sociétés résultent de la LLD), ce dispositif né il y a 40 ans démontre toute sa pertinence de ses atouts en temps de crise.

Dans un contexte d’électrification accélérée du parc automobile faisant peser d’importantes incertitudes sur la facilité de revente des véhicules de société, quel que soit le type d’énergie (thermique, hybride ou électrique), les entreprises apprécient de plus en plus être débarrassées de cette corvée et de s’en tenir à un simple loyer leur permettant une transition douce du diesel à l’hybride ou à l’électrique sans crainte de pertes financières. En effet, la propriété fait peser sur les sociétés des craintes qui permettent aujourd’hui aux loueurs d’avoir le sourire. Sans compter la souplesse de certains contrats qui permettent de tester différents types de nouveaux véhicules en fonction des évolutions du marché et de s’adapter ainsi plus rapidement encore à la fiscalité environnementale, comme chez Les Formules, l’expert de la location longue durée sur-mesure.

Même les loueurs en courte durée s’y mettent, à l’instar de Sixt, Hertz et Europcar. Europcar Nantes, expert de la location voiture courte durée, complète son dispositif avec des offres de 1 à 29 jours, de 1 à 12 mois et plus d’un an.

D’ailleurs, ces arguments font mouche : les véhicules loués représentent désormais 27% des ventes du marché automobile contre 24% en 2020. Mieux, avec 122 870 immatriculations au deuxième trimestre 2021, le segment des véhicules particuliers (VP) tire la croissance du marché de la LLD en signant une hausse de 57% des VP immatriculés en LLD par rapport à 2020 (77 950 immatriculations).

L’attrait du bon loyer

Mais face à un marché en expansion et des offres de loyers toutes les plus alléchantes les unes que les autres, comment s’assurer de faire une bonne affaire ?

D’abord, en comparant ce qui est comparable. En règle générale, plus la durée de détention est courte, plus le loyer est important. La hausse financière est également probante en cas de kilométrage élevé ou d’ajouts de services et prestations (maintenance, assurance, etc.). Néanmoins, à modèle et temps de détention identiques (trois ans et 45 000 kilomètres étant deux points de repères communément utilisés), des disparités existent.

Avec la désaffection du diesel et l’arrivée de nombreuses automobiles hybrides et électriques, l’époque est aux incertitudes sur les valeurs de revente en occasion. Les valeurs de revente des voitures thermiques vont-elles ainsi baisser graduellement ou brutalement face à des véhicules électriques qui vont peu à peu débarquer en occasion ? Chaque loueur établit son pronostic et c’est ainsi que des différences de loyers apparaissent. Alors comment s’assurer d’opter pour le « bon loyer » ?

De manière générale, un bon loyer tourne autour de plus ou moins 1% du prix facial hors sur-mesure. Il est important de faire jouer la concurrence et de comparer les prix de plusieurs concessionnaires ou agences. Chacun dispose de ses propres offres et de ses propres spécificités.

D’ailleurs, il est primordial de prendre connaissance de chaque détail présent dans les contrats de LLD qui vous sont proposés. Afin de maîtriser au mieux votre budget, il faut avant tout éviter des frais additionnels. Certains contrats prévoient, en effet, des pénalités kilométriques si le nombre de kilomètres réalisés dépasse celui prévu au contrat. Dans certains cas, ces pénalités atteignent 0,50€ par kilomètre supplémentaire. Le contrat sur-mesure permet souvent d’éviter ces dérapages. Veillez également à vérifier ce que couvrent les assurances incluses dans les contrats de LLD, personne n’est à l’abri d’un léger accrochage et, dans ce cas, vous pourriez bien devoir mettre la main au portefeuille.

A côté de cela, la LLD est bien évidemment une solution des plus pratiques. Maîtrise de votre budget mensuel, possibilité de changer régulièrement de véhicule, restitution simple… La LLD offre bien des avantages. D’autant plus qu’il est parfois possible de bénéficier de remises lorsque vous vous engagez pour une période donnée.

Pour faire simple, un « bon loyer » n’est peut-être pas le moins cher, d’ailleurs ce n’est certainement pas le moins cher, mais c’est celui qui inclut tout ce dont vous avez besoin en termes d’assurances, de kilométrage, d’entretien, etc. À bon entendeur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.