Interview à haut rendement : Sarah West

0
44

Elle est bien plus connue sous le nom de Sarah West mais son vrai nom est Sarah Khelifa. E- commerçante en tête de liste face à ses concurrents, la jeune femme se livre sur son parcours ascensionnel.

Sarah, quel a été votre parcours avant cette carrière de e-commerçante ?

J’ai eu un parcours plutôt classique. J’étais étudiante en faculté, en licence de langue anglaise. Le problème est que je n’ai pas du tout accroché avec d’une part, l’objet de mes études, qui étaient bien trop théoriques à mon goût, et d’autre part, avec le système de la faculté. Bien moins encadrée qu’au lycée, j’ai eu l’impression d’être livrée à moi-même, et j’ai donc mis fin à mes études supérieures au bout de deux années. J’ai donc travaillé dans un restaurant pendant un an, afin de prendre du recul sur ce que je souhaitais faire plus tard. Cela a été une bonne chose car je me suis rendue compte que le salariat n’était pas du tout fait pour moi ! J’ai repris mes études, mais en parallèle, j’ai commencé à chercher sur internet par quel moyens je pourrai faire de l’argent rapidement, et c’est ainsi que j’ai découvert le monde du e-commerce.


Vous faites aujourd’hui partie des leaders du e-commerce, mais il semble que vos débuts n’ont pas été simples ..

Tout à fait ! En réalité, lorsque j’ai commencé, je n’ai pas obtenu de résultats intéressants puisque ma première erreur a été de faire comme tout le monde. C’est pourquoi je le prône aujourd’hui : il faut créer sa propre stratégie pour avancer loin et dépasser ses objectifs. Énormément d’informations sont disponibles sur internet, et elles sont très pertinentes, mais si tout le monde applique les mêmes stratégies, il est difficile de se démarquer. Lorsque j’ai commencé, je me suis lancé en me calquant sur le business model que tout le monde applique, et c’est la raison pour laquelle j’ai eu du mal à décoller, en parti.

Quelles ont donc été vos stratégies pour parvenir à vous placer en tant que leader dans le secteur du e-commerce ?

Plutôt que de m’attaquer au marché français, qui est très concurrentiel et dans lequel le e- commerce n’a pas réellement une bonne image, j’ai préféré m’orienter sur un marché qui n’est pas encore saturé, à savoir les États-Unis. Et comme je parle très bien anglais, cela n’a pas été un problème pour moi, loin de là. J’ai utilisé le marketing d’influence, tout comme j’aurai pu le faire sur le marché français. Et c’est là que tout a réellement commence pour moi. Le marketing d’influence est très peu utilisé sur le territoire américain et cela m’a permis de me différencier et de générer plus de 800 000 dollars de chiffre d’affaires en l’espace de quelques mois. J’ai compris que je pouvais aller loin, j’ai donc arrêté mes études pour me concentrer à 100% sur le dropshipping et j’ai par la suite lancé d’autres marques avant de rencontrer mon associée avec qui je travaille aujourd’hui.

Vous êtes par la suite associée avec une autre figure montante du e-commerce, une femme tout comme vous. Qu-est-ce qui vous a amené a cette association ?

La solidarité féminine (rires) ! Plus sérieusement, cette dernière m’a contacté sur Instagram alors qu’elle était elle aussi dans ce milieu, et cherchait à obtenir quelques conseils en marketing d’influence.
Le feeling est bien passé et on a commencé à se lier d’amitié avant de s’associer. Puis par la suite, nous avons vite compris qu’être à deux serait une force. Plus d’idées, plus de rapidité, cela a vraiment été bénéfique pour nous de s’associer. Surtout que nous sommes deux femmes et que la majorité des consommateurs en dropshipping sont également des femmes, il est plus facile pour nous, contrairement à nos concurrents masculins, de se mettre à la place du consommateurs. Nous avons réellement commencé à travailler ensemble depuis février 2020, juste avant le confinement. En à peine 4 mois, nous avons réussi à générer plus de 2,5 millions de chiffre d’affaires. Depuis nous ne nous sommes plus lâcher (rires) !

https://www.instagram.com/sarah.ecom/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.