Comment Docker facilite-t-il le déploiement d’applications ?

0
61

Comment Docker facilite-t-il le déploiement d’applications ?

Docker et la conteneurisation en général sont de plus en plus considérés comme la technologie et la méthode à adopter afin de bien déployer une application. En effet, les grandes entreprises telles que Google, Amazon, Microsoft et bien d’autres encore l’ont adopté afin d’optimiser leurs productions d’applications.

Pourquoi faut-il utiliser Docker et comment facilite-t-il le déploiement d’application ? Dans cet article, nous allons répondre à cette question en découvrant ce qu’est Docker et ses avantages.

Docker : c’est quoi ?

Docker est une plateforme open source développée par Docker Inc. permettant de déployer des applications conteneurisées. Chaque application et ses dépendances sont encapsulées dans un conteneur afin de l’isoler des autres applications.

On peut créer, tester, déployer et exécuter les applications de manière simple sur n’importe quel environnement à l’aide de Docker. En effet, Docker est multiplateforme, car elle peut être installée sur tous les systèmes d’exploitation. Elle fonctionne autant sur une simple machine physique que sur un nœud de cluster ou le cloud. De nombreux langages sont supportés par l’environnement Docker laissant le champ libre aux développeurs quant aux technologies qu’ils souhaitent utiliser.

C’est une plateforme sécurisée, fiable et légère, ce qui permet à ses utilisateurs de faciliter le processus de déploiement d’une application, mais aussi de mieux gérer les ressources dédiées à cette dernière ainsi que le temps alloué à chaque traitement.

Un conteneur : c’est quoi ?

Il faut savoir que Docker est une plateforme basée sur les conteneurs, donc il est important de connaître cette notion. Un conteneur est une tout autre manière d’isoler une application et de garantir que cette dernière fonctionne dans l’environnement adéquat.

Il y a encore quelques années, la virtualisation de machine était la solution adoptée si l’on souhaitait déployer individuellement une application. Cependant, cette solution est assez onéreuse en termes de ressource et de délai, car tout le système est reproduit à chaque déploiement.

Ce n’est plus le cas en utilisant un conteneur, puisque seules les ressources nécessaires à l’application sont puisées directement dans le Kernel du système existant. On peut donc avoir plusieurs conteneurs sur une même machine, un environnement cloud ou un cluster. Ces derniers peuvent être reliés à l’aide d’un système de réseau virtuel. Nous avons la possibilité de les lancer ou de les stopper dès qu’on le souhaite à l’aide d’une simple commande et allouer les ressources nécessaires en conséquence. De ce fait, un conteneur est léger, rapide, flexible et facile à mettre en place.

Quels sont les avantages de Docker pour le déploiement d’application ?

Opter pour l’utilisation de Docker lors du déploiement d’une application offre plusieurs avantages non négligeables, non seulement pour le développeur, mais aussi pour l’administrateur système.

La facilité de mise en place et d’exécution

Tout d’abord, même si l’installation diffère selon le système d’exploitation que l’on utilise, elle reste toutefois assez simple. Tous les composants nécessaires au bon fonctionnement de Docker sont tout de suite disponibles dès que l’on termine cette installation. On peut effectuer les tests des applications de la même manière que sur un environnement de production, et ce, sur une seule machine.

Les opérations que l’on souhaite entreprendre, que ce soit la création et la gestion de conteneur avec ses différentes dépendances, mais aussi l’exécution de l’application peuvent se faire à l’aide de simple commande.

On peut se baser sur des images existantes pour créer nos propres conteneurs juste en modifiant ou en ajoutant les fonctionnalités qui nous intéresse. Plus de 100.000 images prévues à cet effet sont disponibles gratuitement sur Docker Hub.

Bref, tout est fait pour faciliter le travail des développeurs et des administrateurs système lors du déploiement d’une application.

La portabilité et la compatibilité de Docker

Docker s’installe sans aucun souci sur tous les systèmes d’exploitation, que ce soit sur Linux, Windows ou macOS. Cependant, les applications conteneurisées ainsi que leurs dépendances ne sont pas liées directement au système d’exploitation. Cela permet entre autres de faciliter la mise à jour individuelle de chaque composant, mais aussi de garantir sa portabilité.

En effet, grâce à cette structure, les applications peuvent être basculées d’un environnement à un autre de manière très simple. C’est un réel avantage lorsque l’on décide de déployer une application d’un environnement test vers un environnement de production.

Docker est également pris en charge par presque tous les environnements cloud, ce qui facilite le transfert des applications stockées dans un environnement local vers ce type d’hébergement.

Tout cela se fait sans qu’aucun changement au niveau de l’application elle-même ne soit exigé. Cela offre un gain de temps important aux développeurs et aux administrateurs système, car ils ne se soucient plus des problèmes d’incompatibilité.

La gestion des versions

Un conteneur Docker est créé à partir d’une image. Une image est composée d’une couche de base à lecture seule. À chaque fois que l’on effectue une modification sur notre application ou sur ses dépendances et que l’on reconstruit l’image, une nouvelle couche va se poser par-dessus la dernière.

Cette structure de l’image Docker permet de gérer facilement les versions de l’application. En effet, chaque couche correspond à une version antérieure du projet. Donc, la mise à jour se base directement sur la version précédente, sans que l’on ait à refaire tout le processus. Et si, pour une raison ou une autre, on souhaite revenir à une ancienne version, cela est tout à fait possible, puisque tout y est encore consigné.

La facilité de gestion des ressources

Utiliser Docker réduit considérablement la consommation de ressources par rapport à l’utilisation d’une machine virtuelle.

Premièrement, vu que les conteneurs Docker se situent directement au niveau du système hôte, il n’est pas nécessaire d’allouer des ressources qui ne seront pas forcément utilisées dès le départ.

Deuxièmement, les ressources demandées par un conteneur ne sont attribuées qu’au moment de l’exécution du conteneur et seront libérées immédiatement dès que ce dernier est arrêté.

Enfin, Docker dispose d’un moyen pour gérer la consommation de ressources d’un conteneur. En spécifiant un paramètre dans le fichier docker-compose, nous avons la possibilité de définir la quantité exacte de ressources dont le conteneur a besoin, mais également d’empêcher celui-ci de dépasser la limite fixée.

La rapidité de déploiement et d’exécution

Le déploiement d’application à travers Docker se fait en exécutant un conteneur monté préalablement à l’aide d’une image. L’image est construite à l’aide d’un fichier nommé Dockerfile qui contient toutes les instructions nécessaires pour faire fonctionner correctement l’application. La durée d’exécution de chaque instruction est assez courte, ce qui fait que le déploiement et l’exécution de l’application sont beaucoup plus rapides.

La possibilité de déployer plusieurs applications

Puisqu’il n’est plus nécessaire de monter une machine virtuelle pour chaque application, on peut déployer plusieurs applications sur un même environnement sans altérer leurs fonctionnalités. Chaque application conteneurisée utilise ses propres ressources et frameworks, ce qui permet d’éviter les problèmes d’incompatibilité. On peut donc modifier ou supprimer un conteneur indépendamment des autres.

En outre, on peut déployer la même application sur tous les environnements à l’aide d’une seule image.

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici