Qu’est-ce que le “Projet Jaspar ?”

Au mois de juin, on apprenait que le Canada travaille sur l’introduction d’une version numérique de sa monnaie, le dollar canadien. Ce projet est tenu confidentiel mais des slides provenant d’une réunion à la Banque du Canada au début du mois de juin à Calgary sont parvenues au Financial Times. La Banque du Canada réfléchit à la façon d’établir une monnaie garantie par l’Etat et basée sur la technologie blockchain, le grand registre numérique qui sous-tend la crypto-monnaie bitcoin.

Ce projet est porté en collaboration avec plusieurs des plus grandes banques canadiennes : Royal Bank of Canada, CIBC, TD Bank et Payments Canada. Il utilise la propriété intellectuelle mise au point par R3, un consortium New-Yorkais d’une cinquantaine de banques du monde. La “blockchain” est une base de données partagée de transactions à laquelle on peut accéder de partout dans le monde via l’Internet. Elle est partagée à travers des serveurs informatiques et cryptée pour empêcher ses données d’être falsifiées. Vous voyez un peu vers quoi on se dirige…

D’abord remplacer une monnaie physique par une alternative numérique. Puis frapper les épargnants avec un “impôt” à taux négatif auquel ils ne peuvent échapper. Mais ce n’est pas tout… Une fois que les Etats auront transformé leur monnaie fiduciaire en monnaie légale numérique (MLN)… et que toutes les transactions seront enregistrées dans un registre réparti… les banques centrales pourront sortir les banques commerciales du jeu de la création monétaire.

La monnaie légale numérique

Actuellement, lorsque nous disons que nous avons de “l’argent,” nous signifions le plus souvent que notre compte en banque affiche un solde positif. Autrement dit, nous détenons une créance sur notre banque qui nous doit de l’argent. Quand nous convertissons nos dépôts bancaires en cash physique, nous changeons la nature de cette créance. Avec du cash, nous avons à présent une créance vis à vis de la banque centrale. Imaginez à présent un monde où le cash n’existe plus.

Vous pourriez simplement mener vos opérations bancaires avec la banque centrale. La plupart des gens n’ont aucune idée de ces développements. Et rares sont les analystes qui maîtrisent réellement ce qui se passe. Vous ne possèderez pas physiquement de l’argent. Cela signifie que vous ne pourrez pas l’échanger en privé avec ceux que vous voulez. Et il peut être… oui, il peut être effectivement effacé. Son existence même est basée sur une autorisation. Votre autorisation de l’utiliser peut vous être retirée.

C’est le rêve de tout planificateur central. Plus besoin d’inciter les gens à dépenser ni d’encourager les banques à prêter. Les banques sont entièrement retirées du processus de création de crédit.

La création monétaire est totalement numérisée… tout comme la destruction monétaire.

Plus d’infos sur : http://la-chronique-agora.com/mort-cash-banques/
Copyright © Publications Agora

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici