La Monnaie Unique Mondiale en vue

1
121

par Liliane Held-KHawam.

Le 31 décembre 1998 l’euro nouvellement introduit à la bourse cotait 1,16675 dollar. Ce taux était indicatif diffusé le 30 décembre 1998 par la Banque centrale européenne.

• https://www.lesechos.fr/2008/04/chronologie-de-la-parite-euro-dollar

23 ans plus tard, le même euro vaut actuellement 1,03 dollar. De 1,03 à 1.00, il n’y a qu’une différence infime… Ce résultat était déjà prédictible depuis de nombreuses années. Il suffisait pour cela d’analyser les mécanismes de globalisation (passablement boudés d’ailleurs par les économistes). Ainsi, nous nous attendions dès les années 2015 à une fusion des monnaies dollar-euro-Livre sterling-franc suisse. Le postulat de notre dossier Monnaie Unique Transatlantique, était.

« Notre hypothèse de travail sur ce blog est qu’une Monnaie Unique Transatlantique est en cours de construction à travers une parité entre le dollar américain, l’euro et le franc suisse.

Actuellement, on peut dire que le dollar et le franc suisse se valent.

Le ratio euro/US dollar et Euro/CHF est en voie d’atteindre la parité. » 2015

Nous avons repris cette logique en 2019 dans Coup d’État planétaire :

« Le nouveau monde sera possédé, corporatisé et globalisé par une infime minorité anonyme à l’heure actuelle. Imprégné du monde de l’entreprise, celui-ci sera défini par un territoire unifié (malgré ou grâce aux découpages régionaux), une population homogénéisée culturellement (grâce à une diversité recomposée localement), une monnaie unique globale (complétée par des monnaies locales ou d’entreprises), une gouvernance mondiale unique (malgré des adaptations locales), un système de communication mondial (malgré des adaptations culturelles locales), etc. La technologie mettra en place le cadre qui délimitera l’action des uns et des autres, les activités individuelles et communes, mais surtout qui permettra la mise sous contrôle permanente des populations. De fait, le monde des Etats tel que connu est déjà mort. »

Vers une monnaie paritaire transatlantique

Pour l’instant, c’est Bloomberg qui annonce la convergence dollar-euro autour de la parité, c’est-à dire que les 2 devises se valent, dans « L’euro glisse vers la parité du dollar pour la première fois en 20 ans ».

• https://www.bloomberg.com/2022-05-15/euro-is-sliding-toward-dollar-parity-for-first-time-in-20-years?

Notre annonce d’il y a quelques semaines :

• https://lilianeheldkhawam.com/2022/03/08/lukraine-terrain-de-jeu-des-oligarques-pendant-ce-temps-la-monnaie-unique-mondiale-se-precise-sur-fond-de-depossession

Alors oui l’information générale est que l’euro est en train de converger vers le dollar. Cependant, il faudrait parler de tout ce qui a mené à ce constat prédictible qui est pour nous le phénomène toujours méconnu de la globalisation des États. Puis, il s’agit de s’intéresser à ses conséquences telles que la perte du pouvoir d’achat des populations européennes. Nos précédents écrits sur le sujet sont disponibles aussi bien sur ce site que dans les livres.

De l’euro vers le dollar.

 

Du dollar vers l’euro.

• https://www.poundsterlinglive.com/bank-of-england-spot/historical-spot-exchange-rates/usd/USD-to-EUR-1999

Un recul donc de 12% de l’euro au profit du dollar américain que quelqu’un a dû payer d’une manière ou d’une autre. L’affaiblissement de l’Occident passe par la guerre des monnaies et la dépossession de ses populations !

La participation de la BNS à la guerre des monnaies

Il y a 7 ans nous nous interrogions sur le jeu de la BNS en matière de rôle de variable d’ajustement pour affaiblir l’euro et fortifier le dollar. La monnaie unique transatlantique, le jeu opaque de la BNS ! Grâce aux données mises à disposition par la BNS, nous avions même osé affirmer en 2015 : Il n’y a aucun doute que la BNS soutient la demande du dollar américain.

La BNS est aux avant-postes dans cette bataille monétaire au nom du franc fort. Pour cela, elle se sert des dépôts bancaires de la population. Ne pas comprendre cela est une faut grave si on appartient à « l’élite » éco-financière. Je vous remets ma présentation à l’AMI. J’y explique les mécanismes techniques qui permettent aux banques centrales de siphonner les avoirs locaux pour les mettre à disposition du marché des REPOS. Personne n’a contesté le contenu !

 

 

Cette parité annonce la monnaie unique transatlantique, puis mondiale

Contrairement à ce qui a été maintes fois annoncé, le dollar américain n’est toujours pas mort, et les dégâts occasionnés sont considérables. Il est utilisé en tant qu’arme de destruction massive.

Mais attention il ne bénéficie qu’à ceux qui en détiennent sa création et sa gestion. Officiellement, il s’agit de la Fed. Dans les faits, les bénéficiaires sont ceux qui contrôlent celle-ci.

Un Nouveau Monde, une Nouvelle Monnaie Unique Mondiale

Alors est-ce à dire que la dollar va continuer d’être la monnaie de réserve mondiale ? Nous croyons que non. Une sorte de bancor inspiré des DTS, intégrant les monnaies survivant à la globalisation et adossé à l’or, devrait voir le jour. Mais attention, il s’agira d’un crypto Bancor intégré à une blockchain planétaire. Ceci n’empêcherait pas la survivance de monnaies locales à portée d’échanges réduite.

Remarque : je n’exclurais pas l’adossement de cette crypomonnaie au facteur humain réduit au minage.

• https://lilianeheldkhawam.com/2020/10/15/cryptomonnaie-ou-monnaie-digitale-la-marque-de-la-bete-est-deja-brevetee-nicoletta-forcheri

Liliane Held-Khawam

***

Complément

Regardez le programme de ce séminaire du FMI de novembre 2000. Un projet totalement incompatible avec la démocratie portée par des élus et l’industrie du divertissement…

• https://www.imf.org/external/np/exr/ecforums/110800

Le contenu :

source : Liliane Held-Khawam

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici