La revue de presse en temps réel

Immobilier. Le monde entier pétrifié par la hausse des taux

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

La hausse des taux fait monter l’inquiétude partout dans le monde selon le quotidien Les Echos qui s’inquiète de taux d’emprunts immobiliers qui dépassent désormais les 7 % aux Etats-Unis ce qui effectivement commence à faire beaucoup et dépasse le seuil de douleur qui déclenche… une baisse des prix.

Aux Etats-Unis la baisse des prix est déjà très rapide pour un marché immobilier d’habitude plus sujet à l’inertie. Mais il n’y a pas que le marché immobilier qui craque outre Atlantique.

Les taux d’impayés et d’incidents de crédits sont également orientés à la hausse ce qui va créer des tensions au niveau du système bancaire et donc financier.

En zone euro les taux restent bien plus bas qu’aux Etats-Unis, et en France en particulier, nous avons les taux les plus bas… quand on arrive à se faire financer, car si les taux sont bas en France, le taux d’usure fixé par la Banque de France ne permet plus de donner de crédits… notamment immobiliers.

En effet, la banque de France ne voit aucun soucis à des taux de découvert en compte à 15.83 % qui est le taux d’usure des découverts bancaires, mais trouve particulièrement problématique des taux d’intérêt pour acheter votre maison à plus de 3.03 % à…. 20 ans !

Il faut aussi noter que nous avons vécu pendant des décennies avec des taux d’intérêt largement supérieur à 5 % et c’était le cas par exemple, il n’y a pas si longtemps, en 2009 lors du dernier resserrage monétaire réel de la BCE.

Le marché immobilier peut supporter autour de 4 à 5 % sans que ce ne soit la catastrophe totale, les prix baisseront et corrigeront entre 10 et 30 % mais ce ne sera pas un crash d’anthologie surtout dans un pays comme la France où presque tout le monde emprunte à taux fixe.

Ce n’est pas le cas par exemple en Espagne où le taux variable est plus la norme.

Nous avons donc un risque de crise économique liée aux taux qui remontent là où les taux sont des taux variables ce qui fragilise considérablement tous les emprunteurs.

La crise immobilière et financière viendra des pays à taux variables.

Charles SANNAT

Source Les Echos.fr ici

LA REVUE MENSUELLE MACROÉCONOMIQUE ET GÉOSTRATÉGIQUE

Rejoignez plus de 1000 abonnés fervents à Géopolitique Profonde !

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

GPTV EN DIRECT

Vous allez recevoir vos 7 tactiques par email dans quelques instants, en attendant lisez d'urgence ce message :

X