Pour le coup, rendons à César ce qui appartient à César !

Macron, qui ne brille pas par la clarté de son programme, a pour une fois été clair !

Très clair !

Et au moins, il ne vous prendra pas en traître donc j’applaudis cette franchise et je le dis très sincèrement, car c’est cela que j’attends comme citoyen de nos hommes politiques.

Vous votez Macron ? Eh bien le marché du travail sera considérablement changé, assoupli, et gare aux 35 heures de ma femme qui va encore se rouler par terre ce soir à la maison…

Mais au moins, vous pourrez voter en toute connaissance de cause et c’est le plus important.

Là où en revanche le procédé est un peu minable, c’est le coup des ordonnances, ce qui revient à nier la démocratie et la représentativité de nos députés qui sont tout de même censés faire les lois, le tout étant fait en plus… pendant l’été.

Comme ça vous partirez en juillet aux 35 heures, et vous reviendrez en septembre à 48h !!

Allez, courage… c’est ça la fin d’un monde, et ce n’est pas faute de vous inciter à vous préparer.

Charles SANNAT

Source Boursorama ici 

Sourceinsolentiae
PARTAGER
Article précédentNothing To Add La Décroissance 10/10 Virginie
Article suivantVoici les 10 plages parmi les plus belles (et les plus étonnantes) situées… en Europe !
Charles Sannat
Je suis diplômé de l’Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques. J’ai commencé ma carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran – Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance et j’ai rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d’affaires.En 2012 j’ai intégré la société Aucoffre.com comme directeur des études économiques et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ».En septembre 2015 je quitte mes fonctions au sein de la société Aucoffre.com pour fonder le site Insolentiae.com et se consacrer pleinement à ce nouveau projet éditorial.

Il n'y a pas encore de commentaires