La revue de presse en temps réel

Citibank dans la Tourmente : Accusations de Racisme et Sanction Financière Colossale!

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Le Bureau de protection financière des consommateurs (CFPB) a annoncé qu’il ordonnait à la grande institution financière Citibank de verser plus d’un million de dollars à des clients potentiels qui ont été traités de manière discriminatoire.

Selon un communiqué de presse du CFPB, Citibank a enfreint la loi sur l’égalité des chances en matière de crédit en refusant des services à des personnes en raison de leur origine ethnique.

L’agence indique que Citibank a fait preuve de discrimination à l’égard des Américains d’origine arménienne entre 2015 et 2021 en rejetant leurs demandes de cartes de crédit de détail, les traitant comme s’ils étaient susceptibles de commettre des fraudes en raison de leurs racines.

« Citibank a traité les Américains d’origine arménienne comme des criminels susceptibles de commettre des fraudes. De 2015 à 2021 au moins, Citibank a ciblé les demandeurs de cartes de crédit des services de détail avec des noms de famille que les employés de Citibank associaient à l’origine nationale arménienne, ainsi que les demandeurs situés à Glendale, en Californie ou à proximité.

La banque a spécifiquement ciblé les noms de famille se terminant par « -ian » et « -yan ». Surnommée « Petite Arménie », Glendale abrite environ 15 % de la population arméno-américaine des États-Unis. »

Le CFBP indique que les employés de Citibank ont reçu des instructions de la part de responsables intermédiaires pour reconnaître les candidats d’origine arménienne et utiliser divers moyens pour rejeter leur demande.

« Lorsque Citibank identifiait des demandeurs de cartes de crédit comme étant potentiellement d’origine nationale arménienne, la banque appliquait des critères plus stricts à leurs demandes, y compris leur refus pur et simple et exigeant des informations supplémentaires ou mettant un blocage sur le compte.

Les employés étaient instruits d’éviter de discuter de cette pratique discriminatoire illégale par écrit ou sur des lignes téléphoniques enregistrées. »

Les employés de Citibank ont donné de « fausses raisons » pour rejeter les demandes des Américains d’origine arménienne, y compris en accusant un demandeur pour le refus.

« À un moment donné, un employé de Citibank a expliqué qu’il s’était écoulé un certain temps depuis qu’ils avaient rejeté une demande en raison du nom de famille arménien d’un consommateur et souhaitait une suggestion sur la manière de dissimuler la discrimination. La réponse a été de refuser la demande de carte de crédit en raison d’une suspicion d’abus de crédit, rejetant essentiellement la faute sur le demandeur. »

Pour cette pratique discriminatoire, le CFPB ordonne à Citibank de payer 1,4 million de dollars aux demandeurs de carte de crédit qui ont été rejetés en raison de leur origine nationale entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2021, ainsi qu’une amende de 24,5 millions de dollars.

SourceDAILYHODL

LA REVUE MENSUELLE MACROÉCONOMIQUE ET GÉOSTRATÉGIQUE

Rejoignez plus de 1000 abonnés fervents à Géopolitique Profonde !

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

GPTV EN DIRECT

Vous allez recevoir vos 7 tactiques par email dans quelques instants, en attendant lisez d'urgence ce message :

X