La revue de presse en temps réel

Pourquoi le système international fondé sur le dollar est en train de se désintégrer

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

par Paul Craig Roberts

Les taux d’intérêt plus élevés de la Réserve fédérale, après 12 ans de taux zéro, dévaluent l’actif des bilans des banques. Cela effraie les déposants, qui retirent leurs dépôts. Les déposants retirent également leur argent parce qu’ils peuvent obtenir des taux d’intérêt beaucoup plus élevés sur les bons du Trésor américain, qui sont sûrs. Selon certains rapports, 1000 milliards de dollars ont déjà été retirés des banques américaines. Bloomberg rapporte des rumeurs selon lesquelles l’empire de Schwab, d’une valeur de 7 trillions de dollars, basé sur des taux bas, est en train de se fissurer à cause des pertes sur les obligations. Face à cette vulnérabilité du système financier, la Réserve fédérale a encore relevé les taux d’intérêt.

Il y a aussi le problème des produits dérivés sur les devises et les taux d’intérêt. Personne ne connaît le risque de ces instruments. Le dollar américain lui-même est de moins en moins utilisé comme monnaie de réserve mondiale.  Alarmée par la militarisation du dollar par Washington au moyen de sanctions et de confiscations, une grande partie du monde s’organise pour abandonner l’utilisation du dollar pour régler les comptes commerciaux internationaux, mais l’offre de dollars ne diminue pas. Cela implique une baisse de la valeur de change du dollar. La délocalisation de l’industrie manufacturière et de la production alimentaire a rendu les États-Unis très dépendants des importations.  Une perte de la valeur de change du dollar résultant du fait que les pays règlent leur balance commerciale dans d’autres monnaies signifie une forte augmentation de l’inflation aux États-Unis. 

La Réserve fédérale n’a pas l’intelligence de réfléchir aux conséquences de sa politique de taux d’intérêt élevés. Le gouvernement fédéral ne peut pas comprendre les conséquences des délocalisations sur le déficit commercial américain, ni les conséquences de la poursuite des déficits budgétaires massifs des États-Unis sur le marché des bons du Trésor. 

Washington est trop arrogant pour comprendre la nouvelle façon dont les États-Unis sont perçus à l’étranger. Le monde considère le système de monnaie de réserve basé sur le dollar comme le moyen de punition utilisé par Washington, et le monde voit la dette basée sur le dollar s’accroître alors que la demande de dollars diminue. Il en résultera une baisse de la valeur de change des instruments financiers libellés en dollars, tels que les actions et les obligations.

L’effondrement de l’Union soviétique avait offert à Washington l’occasion de conduire le monde sur la voie de la paix et du développement économique. Mais les néoconservateurs n’ont pas pu résister à leur tentative d’hégémonie mondiale et ont lancé vingt-cinq années de guerre. Wall Street et les dirigeants d’entreprise qui ne pensent qu’aux bonus n’ont pas pu s’empêcher de désindustrialiser les États-Unis en délocalisant leur production, ce qui a stimulé la croissance économique chinoise au lieu de la croissance économique américaine. Ces échecs majeurs témoignent de l’échec total des décideurs politiques américains.

L’abrogation de la loi Glass-Steagall à la fin du XXe siècle a lancé les États-Unis dans le XXIe siècle sur la voie de l’instabilité financière. Rien n’a été fait pour y remédier, pas plus que pour corriger l’erreur des délocalisations ou l’incapacité à contrôler l’offre de dette publique. À mesure que les pays se détournent du dollar pour régler les transactions internationales, une surabondance de dollars entraînera l’inflation aux États-Unis et la baisse du niveau de vie des Américains.

En discutant de la gravité de la situation de notre pays avec Michael Hudson, il est difficile de trouver de l’espoir. Admettre que des erreurs sont commises implique de reconnaître que nous sommes sur la mauvaise voie et que la Chine, la Russie et les gouvernements qui s’alignent sur eux sont sur une meilleure voie, utilisant leurs banques pour financer la richesse industrielle au lieu d’agir comme des casinos de courtage et de jouer sur l’arbitrage financier et l’effet de levier de la dette. Aucun responsable politique américain ne prendra le risque de se voir demander « pourquoi soutenez-vous les politiques de Xi et de Poutine ? ». Le fait qu’ils aient la bonne politique, et pas nous, n’est pas une pensée autorisée.

Paul Craig Roberts

source : Paul Craig Roberts

traduction Avic – Réseau International

LA REVUE MENSUELLE MACROÉCONOMIQUE ET GÉOSTRATÉGIQUE

Rejoignez plus de 1000 abonnés fervents à Géopolitique Profonde !

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

GPTV EN DIRECT

Vous allez recevoir vos 7 tactiques par email dans quelques instants, en attendant lisez d'urgence ce message :

X