La revue de presse en temps réel

LE SYSTEME BANCAIRE AMERICAIN S’ECROULE : « JPMorgan Chase, Bank of America, City bank, Wells Fargo ne cessent de fermer leurs succursales…SAUVE QUI PEUT !!! »

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Si vous faites les choses correctement, vous obtiendrez des résultats positifs à long terme. Mais si vous faites les choses de la mauvaise manière, vous obtiendrez à long terme des résultats négatifs. Nos banques sont le cœur battant de toute notre économie et, malheureusement, elles font les choses depuis longtemps de manière erronée. En conséquence, c’est l’ensemble du système qui est fortement ébranlé. Les prêts commencent à être en souffrance à un rythme effrayant, nous avons assisté à d’innombrables « problèmes bancaires » ces derniers mois, des dizaines de milliers d’employés de banque ont déjà été licenciés et les banques américaines sont assises sur des centaines de milliards de dollars de pertes non réalisées. Malheureusement, la réalité est qu’il y a beaucoup plus de chaos à venir. À mesure que les petites et moyennes banques font faillite, elles seront englouties par les grandes. Bien sûr, les grandes banques se démènent aussi pour survivre. En fait, il semblerait que « JPMorgan Chase » fermera un total de 159 succursales locales d’ici la fin de cette année civile…

En 2023, « JP Morgan Chase » a fermé ou fermera 159 succursales à travers les États-Unis. Le géant bancaire n’est pas le seul à décider de réduire sa présence physique à mesure que les opérations bancaires se font en ligne ; « Bank of America », « Wells Fargo » et « Citi Bank » ont annoncé des fermetures à des échelles similaires qui se poursuivront jusqu’en 2024.

« Bank of America » suit cette dérive de très près.

On nous annonce qu’elle fermera définitivement plus de 100 agences locales d’ici fin 2023…

« Bank of America » est la deuxième plus grande banque des États-Unis et cette année, le géant financier a annoncé la fermeture de 138 établissements. À ce jour, 95 succursales ont été fermées cette année et 15 autres devraient fermer d’ici la fin de l’année. Les sites restants devraient fermer leurs portes en 2024, ce qui signifie que la tendance, commune à presque toutes les grandes banques, est de fermer leurs succursales locales, sachant que cet effondrement se poursuivra.

À l’heure actuelle, presque tout le monde ferme des succursales.

En plus de licencier du personnel, c’est l’une des mesures que les banques peuvent prendre pour tenter d’économiser de l’argent.

Comme je l’ai évoqué l’autre jour, en seulement une semaine, en novembre, les banques américaines ont déposé des demandes de fermeture définitive de 64 autres succursales.

Bien entendu, cette « avalanche » de fermetures d’agences n’a pas commencé récemment. En 2022, nos banques ont fermé plus de 3 000 agences. Nous n’avons jamais vu quelque chose de pareil auparavant, et tout le monde s’accorde à dire que d’autres fermetures de succursales auront lieu en 2024.

Mais de nombreuses banques n’ont pas le choix. À l’heure actuelle, les banques américaines se trouvent face à une montagne absolument colossale de pertes non réalisées.
En fait, de nouveaux chiffres qui viennent d’être publiés montrent que les banques américaines se retrouvent désormais assises sur un total de 684 milliards de dollars de pertes latentes…

Les « pertes non réalisées » sur les titres – principalement des titres du Trésor et des MBS garantis par l’État – dans les banques commerciales assurées par la FDIC à la fin du troisième trimestre ont bondi de 126 milliards de dollars (ou de 22 %) par rapport au trimestre précédent, pour atteindre 684 milliards de dollars, selon le rapport de la « FDIC », publication des données bancaires trimestrielles mercredi.

Tant que tout le monde prétend que tout va bien et qu’il n’y a pas de panique bancaire, il n’y aura pas de panique.

Mais si les Américains commencent à retirer leur argent de toutes ces banques en difficulté, ils seront obligés de vendre des bons du Trésor à des pertes massives, et il y aura encore davantage de faillites bancaires.

Vous souvenez-vous de la faillite de la « Silicon Valley Bank » plus tôt cette année ?

Eh bien, c’est précisément ce qui s’est passé.

Espérons donc que tout le monde reste gentil et calme et laisse son argent à la banque.

Selon un rapport récent, trois banques sont particulièrement vulnérables en ce moment…

Les banques régionales « Comerica », « First Horizon » et « Zions » risquent d’être la cible d’acquisitions par des concurrents plus importants, selon un nouveau rapport.

Depuis l’effondrement de la « Silicon Valley Bank » en mars, le secteur bancaire américain se prépare à une reconfiguration qui pourrait entraîner la disparition des petites banques régionales.

Pendant ce temps, la bulle immobilière continue d’éclater.

Jeudi, on a appris que les ventes de logements en attente aux Etats-Unis sont tombées au plus bas niveau jamais enregistré…

Les ventes de maisons en attente, une mesure des contrats signés sur les maisons existantes, ont chuté de 1,5 % en octobre par rapport à septembre.

Elles ont atteint le niveau le plus bas depuis que la « National Association of Realtors » a commencé à suivre cet indicateur en 2001, ce qui signifie que la réalité est encore pire que les chiffres de la crise financière il y a plus de dix ans. Les ventes ont diminué de 8,5 % par rapport à octobre de l’année dernière.

Laissez ces paragraphes pénétrer un instant dans votre esprit.

Même pendant les jours les plus sombres de la crise financière de 2008 et 2009, les ventes de logements en attente n’ont jamais chuté aussi bas.

Mais les médias mainstream continuent d’insister sur le fait que l’économie est « forte » et qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter.

Et au cours du mois de novembre, les cours boursiers ont bondi…

Le Dow Jones a atteint un nouveau sommet annuel l’année ce jeudi, alors que la baisse des données sur l’inflation et les solides bénéfices de « Salesforce » au troisième trimestre ont fait grimper l’indice de référence de 520 points, soit 1,5 % de plus.

Bien que la journée ait été mitigée pour l’ensemble des marchés, les trois principaux indices ont réussi à faire de novembre l’un de leurs mois les plus performants de 2023.

Le S&P 500 a augmenté de plus de 8 % ce mois-ci et le Nasdaq a augmenté d’environ 10 %, marquant son meilleur mois depuis juillet 2022. Le Dow Jones, quant à lui, a réussi à se débarrasser d’une séquence de trois mois de pertes, augmentant également d’environ 8,8 % et marquant son meilleur mois depuis octobre 2022.

Espérons que cela continue pendant un moment.

Espérons que tout le monde reste calme et continue de mener ses activités comme d’habitude le plus longtemps possible.

Parce qu’une fois que la panique commencera vraiment et que les gens commenceront à retirer leur argent des banques, nous nous retrouverons face à une crise monstrueuse.

À l’heure actuelle, soyons honnête, un grand nombre de banques américaines sont des « zombies financiers », de vastes hordes de consommateurs américains sont des « zombies financiers » et le gouvernement américain est le plus grand « zombie financier » de tous.

Mais tant que la plupart des gens auront confiance dans le système, la comédie pourra continuer.

Malheureusement, ce n’est qu’une question de temps avant que la mascarade ne s’effondre et qu’un effondrement aux proportions absolument épiques ne commence…

Source: theeconomiccollapseblog

SourceBB

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X