La revue de presse en temps réel

Le cours de l’or est-il réévalué intentionnellement par les banques centrales pour rééquilibrer leurs bilans ?

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Je vous disais hier que l’or montait malgré les hausses de taux d’intérêt qui sont intervenues ces derniers temps. En réalité, les cours monteraient surtout à cause de ces hausses… car elles ont déclenché un effondrement de la valeur des avoirs obligataires dont regorgent les coffres des banques centrales, dégradant à la fois le bilan de ces dernières et leur crédibilité – et donc celle des monnaies nationales. L’objectif des banquiers centraux, en achetant massivement de l’or, serait d’utiliser leurs « comptes de réévaluation de l’or » (GRA) pour compenser ces énormes pertes dans leur bilan. C’est fascinant car cela signifie non seulement que la hausse des cours de l’or risque d’être encore longue et spectaculaire, mais aussi que la « relique barbare » a toutes les chances de redevenir incontournable dans le nouveau système monétaire international, à la place du dollar qui régnait jusqu’alors en maître. OD

Les achats d’or des banques centrales révèlent un plan de réévaluation de l’or et un nouveau paradigme monétaire. Les Etats-Unis s’y joindront-ils ? – Middelkoop

(Kitco News) – Un effort non avoué mais apparemment coordonné de la plupart des banques centrales dans le monde pour augmenter leurs avoirs en or pourrait signifier qu’une réévaluation est à l’ordre du jour, et alors que les Etats-Unis entrent dans une année électorale, ils deviennent également le plus grand « joker » pour l’avenir de la dette souveraine, des monnaies nationales et du rôle de l’or, selon Willem Middelkoop, Fondateur du Commodity Discovery Fund.

M. Middelkoop a écrit que l’importance croissante de l’or dans le cadre monétaire mondial représente « un changement discret mais profond » dans la finance mondiale, dont le principal moteur est « la diminution de la confiance dans le dollar américain à la suite du gel des réserves de change russes après l’invasion de l’Ukraine, qui a contraint les banques centrales à augmenter leurs réserves d’or ».

Il a souligné la flambée des taux d’intérêt qui a entraîné des pertes substantielles pour les détenteurs d’obligations, y compris les banques commerciales, les gestionnaires d’actifs et les banques centrales. « Cette érosion de la valeur des obligations d’Etat, qui constituent généralement la pierre angulaire des réserves des banques centrales, a contraint les banques centrales européennes détentrices d’or à envisager d’utiliser leurs comptes de réévaluation de l’or pour compenser les pertes de leur bilan, évitant ainsi le besoin de renflouer les gouvernements, ce qui pourrait nuire à l’autonomie des banques centrales », a déclaré M. Middelkoop. « Toutefois, ce recours à l’or, qui dort dans les réserves depuis des décennies, n’est pas sans conséquences. Il pourrait saper la confiance dans les monnaies nationales, ce qui pourrait déclencher un passage des monnaies fiduciaires à l’or dans les pays émergents », a déclaré M. Middelkoop.

Dans le même temps, les banques centrales du monde entier sont aux prises avec des « pertes sans précédent sur leurs avoirs obligataires », qu’elles ont accumulés pendant la période d’assouplissement quantitatif qui a suivi la crise financière de 2008. « Cette période de soutien du marché a conduit à une accumulation substantielle d’actifs qui, grâce à des mesures telles que le resserrement quantitatif, a diminué », a-t-il déclaré. « Les pertes qui en ont résulté sur les avoirs obligataires, totalisant des centaines de milliards de dollars, ont mis à rude épreuve les bilans des banques, conduisant à des effondrements et à des turbulences sur les marchés. »

M. Middelkoop a souligné que la tendance à l’accumulation d’or par les banques centrales gagne du terrain, « principalement dans les pays situés à l’est de l’Allemagne », tels que la Pologne, la République tchèque et la Hongrie, en réponse à la dépréciation perçue de la monnaie résultant de l’assouplissement quantitatif. « La Chine et la Russie ont notamment réduit leurs avoirs en titres du Trésor américain, privilégiant l’or comme actif de réserve plus sûr au milieu des sanctions occidentales », écrit-il. « Cette tendance à privilégier l’or a également été observée dans des économies émergentes telles que le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud ».

« Les banques centrales, conscientes du potentiel de réévaluation de l’or, considèrent leurs comptes de réévaluation de l’or comme un moyen de consolider leurs bilans », a-t-il déclaré. « Toutefois, l’utilisation de ces réserves reste plus psychologique que formelle en raison de subtilités techniques et comptables ».

Selon M. Middelkoop, alors qu’un grand nombre de banques centrales des pays développés et en développement accumulent de l’or et se préparent à être au moins en mesure de réévaluer leurs avoirs en or, la question est maintenant de savoir si les Etats-Unis, premier détenteur d’or au monde et émetteur de la principale monnaie de réserve mondiale, envisageraient également de réévaluer leurs avoirs.

« Une telle décision marquerait une nouvelle étape décisive dans la réapparition de l’or sur la scène monétaire », a conclu M. Middelkoop. « Les observateurs des marchés internationaux et les banquiers centraux sont très attentifs aux développements potentiels, en particulier à l’approche de l’élection présidentielle, qui pourraient renforcer le rôle de l’or dans le paysage financier mondial ».

Ernest HoffmanKitco.com, le 17 janvier 2024

Traduction Olivier demeulenaere

LA REVUE MENSUELLE MACROÉCONOMIQUE ET GÉOSTRATÉGIQUE

Rejoignez plus de 1000 abonnés fervents à Géopolitique Profonde !

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Vous allez recevoir vos 7 tactiques par email dans quelques instants, en attendant lisez d'urgence ce message :

X