Dans un vote qui témoignait du soutien unanime de l’élite dirigeante américaine pour le militarisme, le Sénat américain a voté 89 à 9 lundi [18 septembre 2017] pour accorder un budget de 700 milliards de dollars aux forces armées et aux agences de renseignement. C’était une augmentation de 80 milliards de dollars par rapport à 2016 et 54 milliards de dollars de plus que le président Donald Trump avait demandé.

La Chambre avait déjà adopté une version similaire du projet de loi intitulé Loi sur l’autorisation de la défense nationale (NDAA). Les versions de la Chambre et du Sénat seront maintenant réconciliées et présentées pour que Trump l’inscrive dans la loi.

La NDAA est un signe clair que Washington se prépare à lancer des guerres majeures, impliquant potentiellement des armes nucléaires. Le budget prévoit 200 millions de dollars pour moderniser les installations de lancement nucléaire, 8,5 milliards pour les défenses antimissile et 6,4 milliards de dollars pour les sous-marins nucléaires de classe Virginia.

Trump a salué ce budget dans son discours belliqueux aux Nations Unies mardi, en le traitant de preuve du fait que « notre armée sera bientôt plus forte que jamais ».

[…]

À présent, les États-Unis dépensent trois fois plus sur l’armée que la Chine, plus de 10 fois plus que la Russie, et davantage que les 10 prochaines puissances militaires réunies.

À l’initiative du Parti démocrate, on a affiné le budget pour cibler la Russie. Le projet de loi autorise des millions de dollars pour militariser la frontière occidentale de la Russie, y compris 500 millions de dollars pour armer le régime ukrainien et 100 millions de dollars pour « dissuader l’agression russe » dans les Balkans. Le projet de loi mentionne la Russie 72 fois. Un amendement proposé par la sénatrice démocrate Jeanne Shaheen interdit à la société russe de sécurité informatique Kaspersky Lab de participer à des appels d’offres lancés par l’État américain.

La version du projet de loi de la Chambre comprend un amendement intitulé « Encourager l’unité contre l’agression de la Russie », présenté par la démocrate Carol Shea-Porter et coparrainé par 21 représentants démocrates. Cette mesure ouvre la voie à la censure d’Internet au nom de la lutte contre les « fausses nouvelles ».

[…]

Outre les 60 milliards de dollars pour les guerres en cours en Afghanistan, en Irak, en Syrie, en Libye, au Pakistan et ailleurs, le projet de loi du Sénat comprend 705 millions de dollars pour les programmes de missile israéliens, une action visant principalement l’Iran. La version du Sénat autorise aussi les dépenses suivantes :

[…]

Avec 700 milliards de dollars aux États-Unis, on pourrait fournir à chaque sans-abri d’une maison valant $500 000, couvrir les coûts annuels des soins de 70 millions d’Américains, rembourser la dette de prêts universitaires de 19 millions de jeunes…

Lire l’article entier sur mondialisation.ca

📖 Le guide utile et pratique pour comprendre la métamonnaie 💰
Bitcoin. La monnaie acéphale
Jacques Favier, Adli Takkal bataille - Cnrs - Format Kindle

Un commentaire

  • Ce budget est essentiellement payé par de la dette... et cette dette est bien évidement de l'impression monétaire... (d'un dollar qui se rapproche bientôt de ça valeur papier),..et le pays qui à le plus à gagner est bien évidemment Israël avec 705 millions de dollars pour les programmes de missile israéliens, et la boucle est bouclée..!