WARNING ! Changements Météorologiques Extrêmes (Décembre 2021)

1
11

Sott Media Via Aphadolie

Traduction rapprochée :

Un autre mois de décembre froid avec une température record historique de -61 °C en Sibérie et des chutes de neige inhabituelles et abondantes qui ont piégé des personnes à l’intérieur de leurs maisons à New York, et quelques autres dans un magasin Ikea à Aalborg, au Danemark.


Le nord de la Californie a été touché par une quantité record de neige, après une année de chaleur et de sécheresse qui a déclenché des pénuries d’eau et des incendies de forêt. Le lac Tahoe a vu 5,38 mètres (212 pouces) de neige et la Sierra Nevada a enregistré 5,13 mètres (202 pouces) de neige ce mois-ci, ce qui en fait le mois de décembre le plus enneigé depuis le début du suivi (1970).

Des blizzards extrêmes et des records de neige ont également été signalés dans le nord de l’Espagne et de la France. Arette La Pierre Saint-Martin a enregistré 1,52 mètres (5 pieds) de neige, un record pour le mois depuis 1971, et 2,43 mètres (8 pieds) au lac d’Ardiden (2 445 mètres), le plus haut pic depuis 1995.

En Asie, une puissante tempête a déversé 71 centimètres (28 pouces) de neige dans l’ouest du Japon, perturbant les déplacements et laissant des centaines de personnes sans électricité. La ville d’Obama à Fukui, la région côtière du Japon, a reçu un record de chutes de neige pour cette période de l’année.

De fortes chutes de neige ont également fait des ravages dans les provinces orientales et occidentales de la Turquie, bloquant les routes et perturbant les déplacements, tandis qu’à Istanbul, une tempête de vent monstrueuse a emporté au moins 33 toits, renversé des panneaux de signalisation, déraciné 192 arbres et endommagé 12 voitures. Au moins 6 personnes sont mortes et 38 autres ont été blessées.

Et en parlant de tempêtes monstres, « l’événement météorologique le plus grave de l’histoire de la Colombie-Britannique » s’est poursuivi, déclenchant des inondations généralisées en Colombie-Britannique ce mois-ci, faisant un total de 450 millions de dollars de dommages.

Les pires inondations qu’ait connues la Malaisie depuis des années, déclenchées par des jours de fortes pluies, ont déplacé environ 70 000 personnes dans le sud et l’est du pays. Au total, 210 zones dans six États ont été touchées par les inondations.

Des semaines de fortes pluies intermittentes et l’effondrement de deux barrages ont déclenché des inondations meurtrières dans le nord-est du Brésil. Au moins 20 personnes sont mortes et plus de 16 000 se sont retrouvées sans abri dans 11 municipalités distinctes.

Le nord de l’Espagne a également été touché par des records d’inondations à la suite de fortes pluies et de chutes de neige. Le niveau d’eau de l’Èbre a augmenté jusqu’à 8,22 mètres (27 pieds) dans certaines régions, battant un record de 6 ans. Les régions de Navarre et d’Aragon ont été les plus touchées.

Une série mortelle de tornade en fin de saison, la plus meurtrière jamais enregistrée en décembre, a causé des dommages catastrophiques et de nombreux décès dans certaines parties du sud des États-Unis et de la vallée de l’OhioPlus de 3 douzaines de tornades, dont une massive qui a traversé 4 États, ont été signalées. Moins d’une semaine plus tard, dans des conditions extrêmes, une tempête de poussière rarissime (Dust Bowl) a généré des rafales de vent de plus de 160 km/h (100 mph) dans certaines parties des Grandes Plaines et du haut Midwest. Ce puissant système de tempête a déclenché des pannes de courant dans quatre États américains, notamment dans plus de 100 000 foyers et entreprises du Colorado.

Source : lesmoutonsenrages

1 COMMENTAIRE

  1. Arrêtez avec cette sinistre farce pastèque !
    « L’apocalypse écologique » a autant de réalité que l’apocalypse sanitaire qui sert d’excuse pour imposer des dictatures et la « science climatique » est aussi corrompue que la sanitaire avec des centaines de milliers de scientifiques traités de « nazis » dès qu’il émettent un simple doute.
    .
    Vous pouvez toujours lister des événements exceptionnels et ponctuels pour faire aussi peur qu’avec le « covid » mais les grandes données réelles sur plusieurs siècles ne montrent absolument rien d’autre qu’un réchauffement lent de sortie de glaciation et les soubresauts climatiques habituels, celles des assurances ne montrent que le doublement de la population mondiale en 60 ans et sa forte présence sur des lieux à risque (ex: delta du Gange) et un barrage qui s’effondre au Brésil ne démontre que la corruption des types qui l’ont construit avec des bétons pourris.
    .
    Des dizaines de milliers de scientifiques ont signé des pétitions ou se sont exprimés contre cette escroquerie (souvent des retraités qui ne risquaient plus rien professionnellement) et ils ont totalement disparu des médias, les mêmes qui vous vendent la peur sanitaire et qui font « disparaitre » les vrais scientifiques.
    .
    PAROLE DE QUELQUES SCIENTIFIQUES:
    « c’est un mensonge éhonté colporté par les médias que de faire croire qu’il n’y aurait qu’une frange marginale de scientifiques sceptiques sur l’origine humaine du réchauffement climatique ».
    Stanley Goldenberg, météorologue à la division de recherche sur les ouragans de la NOAA, ex-directeur au National Hurricane Center.
    .
    « Il y a zéro consensus au sujet du réchauffement climatique. J’ai des collègues qui financent des instituts entiers grâce au climat. Ils n’ont aucun moyen de faire machine-arrière car leurs instituts seraient ruinés »
    Richard Dronskowski, professeur Lauréat du Prix Otto Hahn de l’Institut Max Planck, il est membre du Collegium de la Société de Recherche allemande, de la Société de Physique allemande et de l’American Chemical Society.

    « le réchauffement climatique est la fraude pseudo-scientifique la plus grande et la plus réussie jamais vue de toute ma carrière de physicien » – Harold Lewis, ancien directeur du département de physique à l’Université de Californie, Santa Barbara.

    « la nature dysfonctionnelle des sciences du climat n’est pas autre chose qu’un scandale. La science est trop importante pour nos sociétés pour être pervertie comme elle l’a été par la communauté des sciences du climat. L’establishment du changement climatique a activement supprimé les résultats de chercheurs qui ne se plient pas au dogme du GIEC »
    Hans Jelbring, climatologue suédois de l’Unité Paléogéophysique et de Géodynamique de l’Université de Stockholm.
    .
    « les variations climatiques ont toujours existé et le réchauffement climatique depuis le XIXe siècle est dû à la sortie du Petit Âge Glaciaire. »
    Reid Bryson, professeur émérite de météorologie à l’université du Wisconsin, Ph.D. en météorologie, un des pères fondateurs de la climatologie moderne
    .
    « les preuves d’un réchauffement planétaire dû à l’activité humaine reposent sur du sable »
    Fred Singer, physicien et climatologue américano-autrichien, professeur émérite à l’Université de Virginie.
    .
    « créer une idéologie à partir du dioxyde de carbone est un non-sens dangereux… L’alarmisme actuel sur le changement climatique est un instrument de contrôle social, un prétexte pour des batailles politiques et économiques. Cela devient une idéologie préoccupante »
    Delgado Domingos, professeur en science environnementale au Portugal, avec plus de 150 publications à son actif.
    .
    Ivar Giaever Prix Nobel de physique s’oppose tout particulièrement aux dévoiements de l’écologie à des fins politiques qu’organisent des individus comme Al Gore, Phil Jones ou James Hansen et des organismes comme le GIEC. Il a ainsi déclaré « le réchauffement climatique est devenu une nouvelle religion »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.