Vaccins Contagieux : Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

1
3

par Aaron Kheriaty.

Depuis deux décennies, des scientifiques développent des vaccins contagieux qui se propagent d’eux-mêmes. Les National Institutes of Health (NIH) ont financé ces recherches. L’ADN d’un agent pathogène mortel est incorporé dans un virus contagieux mais moins dangereux, ou la létalité du virus est affaiblie en le manipulant en laboratoire.

Les « vaccins » qui en résultent se propagent de personne à personne comme un virus respiratoire contagieux. Seuls 5% de la population régionale devraient être immunisés ; les 95% restants « attraperaient » le vaccin après une propagation d’une personne à l’autre par la transmission communautaire.


Cette technologie permet d’éviter les inconvénients des citoyens récalcitrants qui pourraient refuser de donner leur consentement. Ses partisans soulignent qu’une campagne de vaccination de masse qui prendrait normalement des mois d’efforts coûteux pour immuniser le monde entier pourrait être réduite à quelques semaines seulement.

Des vaccins contagieux testés sur des animaux

Les scientifiques ont déjà fait la démonstration de ce concept sur des populations animales : En 2000, des chercheurs espagnols ont injecté à des lapins un vaccin transmissible et les ont relâchés dans la nature, où ils ont rapidement transmis le vaccin à des centaines d’autres, ce qui aurait permis de stopper une épidémie virale. Les pays européens testent actuellement cette technologie sur des porcs.

FORMATION : Mon plan de sécurité financière pour les 50 années à venir ! 🤑

Je te montre comment j'investis mon argent et comment je diversifie mon portefeuille pour profiter des meilleurs intérêts tout en me protégeant du pire scénario.

Pour plus de FORMATION CLIQUE ICI


Dans le sillage du COVID-19, une douzaine d’institutions de recherche aux États-Unis, en Europe et en Australie étudient les utilisations humaines potentielles des vaccins autopropagés. L’Agence fédérale pour les projets de recherche avancée en matière de défense (DARPA), par exemple, étudie cette technologie pour l’armée américaine afin de se protéger contre la fièvre de lassa d’Afrique de l’Ouest, un virus transmis par les rats à l’homme. Ce projet, il faut le noter, ne nécessite pas le consentement des militaires.

En 2019, le gouvernement britannique a commencé à explorer cette technologie pour faire face à la grippe saisonnière. Un document de recherche du ministère britannique de la Santé et des Soins sociaux a indiqué que les étudiants universitaires pourraient constituer un groupe cible évident :

Ils ne travaillent pas, donc [les vacciner] ne causera pas beaucoup de perturbations économiques et la plupart ont des résidences secondaires où aller, donc le vaccin se répandrait.

« Un vaccin contagieux causerait quelques décès »

Les chercheurs ont admis qu’un vaccin contagieux pour un virus de la grippe atténué causerait quelques décès, mais ils ont estimé que ceux-ci seraient moins nombreux que pour le virus de la grippe original. Comme le décrit le rapport du gouvernement britannique :

« Les vaccins autopropagateurs sont moins mortels, mais ils ne sont pas NON mortels : ils peuvent encore tuer. Certaines personnes qui auraient autrement vécu mourront, mais dans l’ensemble, moins de personnes mourront. »

Comme le dit le proverbe, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Ou, pour reprendre la formulation de Lénine, si une forêt doit être abattue, les copeaux voleront. Les vaccins contagieux sont dans notre avenir, disent leurs défenseurs, et ils ne sont pas différents de l’ajout de fluor dans l’eau potable. De plus, pour ceux qui trouvent les piqûres désagréables, les aiguilles ne sont pas nécessaires.

La recherche financée par le gouvernement sur des virus créés en laboratoire pour créer des vaccins contagieux et autopropagateurs qui contournent le consentement des citoyens : qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

source : Brownstone Institute

traduction Réseau International

Source : reseauinternational

1 COMMENTAIRE

  1. Hé bien voilà je suis donc vacciné par contagion, adieu l’antivax, antipass et antitout, manque plus que mon pass sanitaire…;)
    Faut bien rigoler un peu, rien à branler de leur pass, ils peuvent l’exiger pour aller pisser ou pour respirer, ce sera niet !
    Ils sont passés ou les Droits de l’Homme, le Traité de Nuremberg, la Convention d’Oviedo et nombre de lois qui sont censées protéger le citoyen de ce genre d’abus ???

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.