Un trafic de faux vaccinés impliquant des célébrités démantelé en Espagne

0
25

Un vaste trafic de faux pass sanitaires en Espagne, impliquant des célébrités.

La police nationale espagnole a démantelé en janvier un vaste réseau délivrant des faux certificats de vaccination. Des célébrités, hommes d’affaires, sportifs de haut niveau et narcotrafiquants ont depuis été cités dans l’enquête comme clients présumés, dévoile El País.

Elle porte le nom d’« opération Jenner ». En janvier dernier, la police espagnole a démantelé un réseau criminel qui inscrivait au registre des vaccinés contre le Covid-19 des personnes qui n’avaient reçu aucune dose. D’après El País, la liste des clients suspects s’enrichit chaque jour, portant à 2200 le nombre de personnes visées par l’enquête.


« La police a identifié des athlètes professionnels, des mannequins, des chanteurs, des hommes d’affaires, des avocats et des criminels », précise le journal de centre gauche. Mercredi 16 février, les acteurs espagnols Verónica Echegui – lauréate du prix Goya du meilleur court-métrage de fiction le 12 février dernier – et Álex García se sont ajoutés aux clients présumés.

NB : Ce phénomène est planétaire, aux États Unis le docteur Paul Alexander expose le problème :

Je vais être clair : certains médecins et directeurs généraux d’hôpitaux de différents États des États-Unis sont venus nous voir pour nous dire qu’ils avaient décidé de nous contacter et de venir nous voir pour nous dire qu’ils étaient prêts à parler. Ils ont peur pour leur sécurité sinon leurs carrières seront détruites. On leur a offert de fausses cartes de vaccination lorsqu’ils ont dit à leurs hôpitaux qu’ils ne voulaient pas du vaccin alors qu’ils étaient obligés de le prendre, et les dirigeants de l’hôpital leur ont dit que cela leur éviterait d’être suspendus ou licenciés.

• https://palexander.substack.com/hospital-ceos-and-senior-doctors

 

L’enquête a débuté au début de l’année 2022, retrace El País, lorsque les autorités espagnoles ont détecté l’existence d’un groupe fréquenté par des négationnistes du Covid sur la messagerie cryptée Telegram en France.

Les malfaiteurs présumés proposaient de faux QR code de pass sanitaire. La police espagnole avait alors procédé à l’arrestation d’une femme à Sitges, près de Barcelone, « chargée de collecter l’argent des clients », et d’un homme à Madrid.

Faux PCR négatifs et faux pass Covid

En tirant quelques ficelles, les enquêteurs se sont rendu compte de l’existence d’un second groupe, « beaucoup plus organisé, basé en Espagne et sans lien avec le précédent », détaille le quotidien madrilène.

Quelques semaines plus tard, six personnes ont été arrêtées en lien avec ce second groupe et « 1600 clients présumés avaient été identifiés », parmi lesquels le chanteur espagnol Omar Montes (qui a nié toute implication), la narcotrafiquante Ana María Cameno, « connue comme étant ‘la reine de la coca’ », et un ancien trafiquant de drogue surnommé Moli.

D’après les premiers éléments de l’enquête, « l’organisation avait créé deux types de réseaux de clientèle ». Le premier facturait l’envoi de faux certificats de test PCR négatif pour environ 200 euros. Le deuxième proposait aux clients d’inscrire leur nom dans le registre de vaccination sans recevoir de doses, contre 1000 euros.

Quatre nouvelles personnes, considérées comme intermédiaires, ont été arrêtées par la suite. La police suspecte notamment une infirmière d’un hôpital madrilène d’avoir utilisé ses mots de passe et ceux d’au moins une collègue « pour accéder au système informatique de santé et modifier les données de vaccination des clients présumés ».

« La vente de faux certificats de vaccination a attiré l’attention des autorités européennes pour la première fois avant l’été dernier », lorsque l’Union européenne a instauré un pass sanitaire pour la saison estivale, ajoute El País. En Espagne, il est maintenu dans certaines régions autonomes, compétentes en la matière, dans certains cas.Le président de l’entreprise PharmaMar, figure parmi les 2 200 faux bénéficiaires du vaccin Covid.

• https://www.courrierinternational.com/covid-19-un-vaste-trafic-de-faux-pass-sanitaires-en-espagne-impliquant-des-celebrites

 

Le nom de José María Fernández Sousa-Faro, président de PharmaMar, figure sur la liste des milliers de personnes faussement vaccinées contre le coronavirus en Espagne, comme le confirment des sources policières et comme le rapporte « El Periódico de España ». Le président de la société pharmaceutique, fondée il y a 36 ans, qui a fait la une des journaux pour l’efficacité de son médicament Aplidin contre le covid, figure parmi les 2200 noms figurant sur la liste établie par la police nationale des personnes faussement vaccinées contre la maladie.

La liste de la police, envoyée aux tribunaux de Madrid, contient, outre Fernández Sousa-Faro, les noms d’autres personnes connues telles que l’artiste Omar Montes et le joueur de tennis australien Álex de Miñaur.

Le système d’accréditation de la fausse vaccination a été actif jusqu’en janvier de cette année, puisqu’il a été mis en place en septembre 2021.

L’opération Jenner de la police nationale a également permis de démanteler le réseau criminel qui fournissait de faux passeports Covid dans l’Union européenne.

Une enquête a conduit à l’arrestation d’une infirmière et d’une auxiliaire chargées d’introduire frauduleusement des personnes dans le Registre national des vaccinations.

Ils facturaient une somme d’argent selon que le client demandait l’enregistrement d’une ou plusieurs doses. Deux autres personnes ont été arrêtées, elles ont reçu de l’argent pour leur rôle d’intermédiaires.

Le nom de l’opération policière Jenner est en lien avec Edward Jenner, médecin et scientifique anglais considéré comme le père de l’immunologie qui a mis au point le premier vaccin.

source : Geopolintel

Source : reseauinternational

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.