La revue de presse en temps réel

Trump, « je m’en fous des Européens ». Au moins c’est clair !!

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Charles Sannat
Charles Sannathttp://www.insolentiae.com/
Je suis diplômé de l’Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques. J’ai commencé ma carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran – Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance et j’ai rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d’affaires. En 2012 j’ai intégré la société Aucoffre.com comme directeur des études économiques et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». En septembre 2015 je quitte mes fonctions au sein de la société Aucoffre.com pour fonder le site Insolentiae.com et se consacrer pleinement à ce nouveau projet éditorial.

La dernière sortie du président américain a au moins le mérite de la clarté.

Si Trump charge ainsi l’Europe, c’est que l’Europe tente de lui résister (bien mollement) sur cette histoire de sanctions imposées à l’Iran.

Mais ce n’est pas le seul sujet de son courroux.

Trump veut rétablir les équilibres financiers et veut développer son nouveau « mercantilisme ». Il va donc falloir après le sujet chinois, aborder le sujet européen et en particulier toutes les exportations allemandes qui coûtent si cher aux États-Unis.

Ce sera la prochaine étape de la démondialisation selon  Trump.

Charles SANNAT

«Je m’en fous des Européens», lance Trump 

«Les Européens (…) gagnent beaucoup d’argent… En France ils vendent des voitures à l’Iran». Tout en se disant intéressé par les échanges directs avec Téhéran, Donald Trump a dénoncé la position européenne, selon laquelle l’Iran respecte l’accord sur le nucléaire de 2015, arguant que les actions de l’UE étaient motivées par des intérêts commerciaux.

Dans une interview accordée le 23 juin à la chaîne NBC, Donald Trump a évoqué le Plan d’action global commun (JCPOA), affirmant qu’il accepterait tout type d’accord avec l’Iran, tant qu’il empêcherait Téhéran de posséder des armes nucléaires. Pour lui, il n’y a aucun problème à ce que l’accord soit bilatéral ou multilatéral.

«Je me fiche du genre de l’accord. Cela peut être séparé ou total», a-t-il déclaré.

Dans le même temps, M.Trump a dénoncé les efforts des dirigeants européens visant à faire respecter l’accord sur le nucléaire iranien conclu entre les puissances mondiales en 2015.

«Je m’en fous des Européens», a-t-il déclaré. «Les Européens (…) gagnent beaucoup d’argent… En France ils vendent des voitures à l’Iran. Ils font autre chose.»

Le Président états-unien a tenu à rappeler que son pays contribuait grandement au budget de l’Alliance. «Et laissez-moi vous dire que nous sommes très bons en Europe. Au sein de l’Otan, nous dépensons beaucoup (…) En matière de commerce, l’Union européenne a en réalité véritablement profité de nous depuis longtemps.»

Concernant ses raisons d’abandonner le traité, le Président a noté que, selon l’accord, l’Iran avait limité son enrichissement en uranium à 3,67% pendant 15 ans. Une fois l’accord expiré, Téhéran aurait eu un «laissez-passer gratuit» pour l’acquisition d’armes nucléaires, a déclaré M.Trump.

Dans la même interview, il a évoqué la récente aggravation des tensions avec Téhéran en raison d’une attaque présumée contre des pétroliers dans le golfe d’Oman et de la destruction d’un drone américain par l’Iran.

Source Agence Russe Sputnik.com ici

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X