Traduit de l’anglais par Jean Secret. Source originale en anglais : Moon of Alabama
Vendredi 30 Septembre, 2016

L’administration Obama, et surtout la CIA et le Département d’Etat, semblent être en difficulté.
Ils vocifèrent à tout va contre la Russie et allèguent que le nettoyage des terroristes d’Al-Qaïda dans l’est-Alep est un génocide. Pendant ce temps, aucune mention n’est jamais faite de la famine des Houthis au Yémen dont les États-Unis sont directement responsables par les bombardements saoudiens et leur blocus.

Mais de plus en plus d’organes de nouvelles importants appuient l’allégation russe que les « rebelles modérés » que les États-Unis choient en Syrie sont en fait de mèche avec Al-Qaïda voire sont Al-Qaïda elle-même.


Reuters rapporte (bien qu’en fin d’une histoire plus détaillée):

A Alep, les rebelles de l’Armée syrienne libre partagent la planification opérationnelle avec Jaish al-Fatah, une alliance de groupes islamistes qui comprend l’ancienne aile syrienne d’Al-Qaïda.

Pendant ce temps, dans la province de Hama à proximité, les groupes FSA armés de missiles anti-chars de fabrication américaine participent à une offensive majeure avec le groupe Jund al-Aqsa inspiré par Al Qaïda.

Le Wall Street Journal est plus direct encore et titre : Les rebelles syriens se rapprochent du groupe Al-Qaïda

Certaines des plus grandes factions rebelles de la Syrie renforcent leur alliance avec un groupe lié à Al-Qaïda, en dépit d’un avertissement des États-Unis les enjoignant de prendre leurs distances avec les extrémistes ou d’être ciblés dans des frappes aériennes.

Certains groupes rebelles déjà alignés avec le ʺSyria Conquest Frontʺ ont répondu en renouvelant leur alliance. Mais d’autres, comme Nour al-Din al-Zinki, un ancien groupe soutenu par la ʺCentral Intelligence Agency ʺet l’une des plus grandes factions à Alep, ont fait allégeance pour la première fois au cours des derniers jours.

effectivement , Al-Qaïda a annoncé publiquement que Nour el-Din Zinki (de la CIA) et Suqour al-Sham ont rejoint son Jihad.

Aussi récemment qu’en Août le Département d’Etat avait défendu Zinki après que certains de ses membres aient enlevé un garçon palestinien dans un hôpital près d’Alep et l’aient décapité devant une caméra vidéo:

Lors de ses briefings au Département d’Etat, le porte-parole Mark Toner a minimisé les incidents, ou la possibilité que les États-Unis cessent d’armer Nour al-Din al-Zinki simplement parce qu’ils ont décapité un enfant .

Toner a insisté [..] « un incident ici et là ne fait pas nécessairement de vous un groupe terroriste. »

Les nouveaux rapports de presse font suite à un entretien de l’ancien politicien et journaliste allemand Jürgen Todenhöfer avec un commandant d’Al-Qaïda publié en anglais sur ce site. Le commandant y déclare que Nusra (aka al-Qaïda) a été directement fournie, par l’intermédiaire d’un sous-groupe, en missiles TOW américains. Il a ajouté à propos de ces groupes:

Ils sont tous avec nous. Nous sommes tous le Front al-Nusra. Un groupe est créé et décide de s’appeller «l’Armée islamique», ou «Fateh al-Sham ». Chaque groupe a son propre nom mais leur doctrine est homogène. Le nom général est Front al-Nusra. Une personne a, par exemple, 2.000 combattants. Puis il crée à partir avec ces soldats un nouveau groupe et l’appelle « Ahrar al-Sham », les Frères dont la foi, les pensées et les objectifs sont identiques à ceux du Front al-Nusra.

Une autre interview récemment publiée par l’ancien militaire Jack Murphy est celle d’ un soldat béret vert qui a servi en Turquie et en Syrie. Les Bérets verts sont des forces spéciales de l’armée américaine. Ce sont des spécialistes de la formation et des combats avec des groupes de guérilla autochtones contre les gouvernements que les États-Unis détestent. Le soldat interrogé a reçu l’ ordre de former des «rebelles syriens modérés» en Turquie.

«Personne sur le terrain ne croit à cette mission ou cet effort», écrit un ancien béret vert à propos des programmes secrets et clandestins américains pour former et armer les insurgés syriens ; «ils savent que nous sommes en train de former la prochaine génération de djihadistes, de sorte qu’ils sont en train de saboter l’affaire en disant, « Fu * k, qui s’en soucie?». «Je ne veux pas être responsable pour quand les gars Nusra diront qu’ils ont été formés par les Américains», a ajouté le béret vert.

Murphy déclare sans ambages: «la distinction entre la FSA et al-Nusra est impossible, car ils sont pratiquement la même organisation. Dès 2013, les commandants de la FSA ont fait défection avec leurs unités entières pour se joindre qu Front al-Nusra. Là, ils conservent encore l’appellation FSA, mais c’est seulement pour le spectacle, pour donner l’apparence de la laïcité afin qu’ils puissent maintenir l’accès à des armes fournies par la CIA et les services de renseignement saoudiens. La réalité est que la FSA n’est rien de plus qu’une couverture pour le Front al-Nusra affilié à al-Qaïda ». …

On peut discuter quand la Russie dit quelque chose, mais c’est tout différent quand Reuters, WSJ, et des experts en la matière allemands et américains indépendants signalent cela comme des faits. Le premier peut être balayé en disant « Poutine ment », mais les autres sont extrêmement difficiles à réfuter.

Les Russes ont raison. Les États-Unis n’ont pas fait de distinction entre «rebelles modérés» et al-Qaïda, comme il était convenu dans l’accord de cessez-le feu, parce que les «modérés» et al-Qaïda sont confondus. Les «modérés» sont al-Qaïda. Ce n’était pas un secret. La ʺDefense Intelligence Analysis 2012ʺ le dit. La CIA savait bien sûr cela depuis le début. Mais l’outil au service de l’Arabie à la tête de la CIA, John Brennan, ne peut pas l’admettre, ses maîtres dans le Golfe étant aussi ceux qui financent al-Qaïda.

Ils paient les armes que le peuple de Brennan remettra à al-Qaïda. L' »utilisateur final », selon le certificat pour un achat d’armes en Ukraine est l’Arabie Saoudite. Mais qui va croire que les dictateurs saoudiens ont besoin, par exemple, de 100 chars T-55 obsolètes? Les armes sur le certificat, pour un montant estimé à $ 300- $ 500 millions, sont évidemment pour al-Qaïda au Yémen et en Syrie. (Joe Biden ou son fils, tous deux fortement engagés en Ukraine, ont-ils obtenu une commission sur cet accord?)

Comme les faits s’accumulent, pendant combien de temps le New York Times et le Washington Post pourront-ils poursuivre leurs affirmations de pure propagande. Il faut l’admettre, ils essaient vraiment de leur mieux. Malheureusement pour eux, leur meilleur n’est que médiocre. Le NYT a conclu aujourd’hui que Vladimir Poutine se complaît dans son rôle d’empêcheur de tourner en rond. Comment le NYT sait-il ce que Poutine «savoure»? Le journaliste n’a pas demandé à Poutine lui-même. Mais il a fait poser la question à quelques experts perspicaces et bien informés de l’esprit intérieur de Poutine et ils ont assuré à l’auteur que tel est bien le cas. Ils savent exactement comment Poutine se sent. Ce sont Richard Haass, le président du Conseil des relations étrangères, James R. Clapper Jr., le directeur du renseignement national, James B. Comey, le directeur du F.B.I. et Robert Kagan, la principale voix de des néocons et le promoteur de Clinton. De beaux «experts» que ceux-là…

Ajoutez à cela des dizaines d’histoires sur la façon dont « la Russie largue indistinctement ses bombes sur civils / hôpitaux / boulangeries dans l’est d’Alep » mais ne frappe jamais de «rebelles», car cela ne se produit pas dans ces histoires. Une récente pièce NYT de ce genre faisait parler 14 «voix». Huit appartenaient à divers propagandistes associés aux «Casques blancs», quatre étaient des diplomates « occidentaux », un représentant du gouvernement syrien et un porte-parole russe ont été cités à la fin. Aucun militaire russe et personne de l’ouest-Alep, où vivent de loin la plupart des gens de la ville sous la protection du gouvernement et une grêle quotidienne de roquettes «rebelles», ne fut interrogé .
Mais toutes ces histoires que nous entendons sur les Russes diaboliques DOIVENT être vraies! Même à l’âge de 7 ans, Alabeb Bana tweete maintenant depuis l’est-Alep sur son sort tragique sous les assauts aveugles des russes. Et ce dans un anglais parfait et avec une excellente connexion WiFi à Internet comme ses nombreux clichés «Casques blancs» en attestent. C’ est une petite dame très responsable:

Cher monde, il est préférable de commencer la 3ème guerre mondiale plutôt que de laisser la Russie et Assad perpétrer l’ #HolocaustAleppo
– Bana Alabed (@AlabedBana) Septembre 29, 2016

Sa «mère» a téléphoné au Daily Mail pour un «exclusif» et nous assure que tout cela est vrai.

Aucun lecteur de Daily Mail ne prend la chose au sérieux. De quelle entreprise Relation Publique est venue cette séquence mélo?

Comme le fantasme « des rebelles modérés », ces contes et le non-sens de la propagande « Casques blancs » commencent à échouer. ʺUAE’s Nationalʺ, un journal international bien établi, a récemment creusé un peu autour du créateur Casques blancs, un «ancien« agent militaire britannique travaillant pour les intérêts de la défense du Golfe. Cela ne semble pas très charitable. C’est un rapport important, même si il manque encore tous les détails, car c’est le premier d’un journal d’influence qui montre quelques suspicion à cet égard .

Les mensonges de l’administration Obama sur les «rebelles modérés» sont désormais ouvertement discutés dans les grands médias. La propagande de l’#HolocaustAleppo se transforme en un gros éclat de rire.

La Russie intensifie sa participation en Syrie. Des jets supplémentaires SU-24, SU-25 et SU-34 arrivent. Près de 6000 soldats russes sont sur le terrain. Les « rebelles » al-Qaïda de la CIA sont en train de perdre dans l’est d’Alep et sont dans l’impasse et sous pression ailleurs. Ils vont se faire réduire en miettes. Quelques nouveaux lanceurs de missiles BM-21 et de l’artillerie anti-aérienne plus lourde leur ont été livrés. Mais ce ne sont que des pansements sur des plaies saignantes mortelles. Même MANPAD (Man-portable air-defense systems) ne changera pas la situation d’un iota.

Les États-Unis, les Saoudiens et en particulier la CIA de Brennan ont perdu ce combat. Est-ce que Obama et Kerry vont l’admettre? Ou vont-ils réciter un Ave Maria et faire quelque chose de fou?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.