Soupçons d’emploi fictif : un an avec sursis requis contre Lagarde qui avait embauché sa belle mère en tant qu’assistante parlementaire

0
818

Le patron de l’UDI est accusé d’avoir octroyé un emploi fictif d’assistante parlementaire à sa belle-mère, censée l’aider à rédiger un livre jamais paru.

Jugé pour “détournement de fonds publics“, Jean-Christophe Lagarde avait alors recruté la mère de son épouse Monique Escolier-Lavail et lui avait versé plus de 39 000 euros de salaires en échange de son aide pour écrire un livre sur les PME qui n’est jamais paru. Voulant sanctionner des “faits insupportables pour le corps social“, l’accusation a également appelé à prononcer à son encontre une privation des droits civiques de cinq ans.

Le Point

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici