La revue de presse en temps réel

Saisie de l’IGPN après la diffusion d’une vidéo montrant des policiers gazer un SDF…

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Une vidéo tournée au Bourget vendredi matin, montre des policiers qui visent une personne avec du gaz lacrymogène avant de quitter les lieux sans l’interpeller.

par Ümit Dönmez.

La préfecture de police de Paris a saisi l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN), vendredi après qu’une vidéo tournée au Bourget (Seine-Saint-Denis), quelques heures plus tôt, a montré des policiers gazer une personne sans domicile fixe (SDF) avant de quitter les lieux.

Dans la vidéo de 30 secondes, diffusée sur les réseaux sociaux, on aperçoit une voiture de police reculer pour s’approcher d’une personne sur le trottoir. Selon un témoin interrogé par « Les Révélateurs de France Télévisions », il s’agirait d’un SDF « souffrant probablement de problèmes psychologiques, [et qui] jetait des objets sur les passants ». Cela aurait motivé l’intervention des policiers, selon ce même témoin.

Cependant, quelques secondes après que la voiture de police s’est approchée de la personne, on aperçoit un jet de gaz lacrymogène tirée depuis la voiture de police sur le visage de la personne qui, pourtant, restait debout et immobile et ne présentait, visiblement, aucun danger pour les policiers qui auraient pu l’interpeller. La voiture de police quitte les lieux sans interpeller la personne.

Pendant ce temps, la personne crie de douleur, marche quelques mètres puis s’effondre sur le trottoir.

La scène se serait déroulée vers 4 heures du matin, ce vendredi.

Quelques heures plus tard, la préfecture de police de Paris a indiqué qu’elle se saisissait de l’IGPN.

« Le Préfet de Police saisit immédiatement l’IGPN pour diligenter une enquête sur des faits d’usage de gaz lacrymogène par un équipage de police, portés à sa connaissance par une vidéo parue sur les réseaux sociaux. Les fonctionnaires une fois identifiés feront l’objet d’une suspension », a indiqué la préfecture de police de Paris, sur Twitter, sans préciser s’il s’agit d’une enquête administrative ou judiciaire et d’une suspension provisoire ou définitive.

source:https://www.aa.com.tr/fr/monde

Source : reseauinternational

A LA UNE

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X