Nos confrères de Tout Vert nous présentent une application qui permet d’être informés des trottoirs encombrés par des meubles ne demandant qu’à être récupérés, mais aussi de prévenir la communauté lorsque vous vous débarrassez des vôtres afin de leur offrir une seconde vie.
Voici Ruecup!

On les affuble du nom de « monstres » ou d’« encombrants ». Mais qui n’a jamais trouvé une chaise ou une étagère à son goût, sur un trottoir ? L’application pour smartphone « Ruecup » se propose de géolocaliser ces objets et ainsi de faciliter la récupération de meubles ou autres trésors abandonnés sur les trottoirs!

Une idée venue d’Outre Atlantique

Malgré l’interdiction, désormais de déposer sur les trottoirs meubles et objets qui ne servent plus, fort heureusement, la tradition perdure : mieux vaut la récup’ que la benne ! La France n’a, du reste, pas l’exclusivité de ce sport urbain : à Toronto déjà, l’architecte Doug Firr avait mis au point la première application pour mobile de géolocalisation des encombrants de la plus grande ville du Canada, pour permettre la récupération de meubles. Dénommée Trashwag, elle permet à un inconnu de signaler un meuble en le localisant, avec sa photo, et une courte description  : qui le veut, peut ainsi venir le prendre.

 

Ruecup, l'appli qui facilite la récupération de meubles sur les trottoirs
Ruecup, l’appli qui facilite la récupération de meubles sur les trottoirs.

Ruecup la version française du crowdsourcing

Ce crowdsourcing est arrivé en France, grâce à Quentin, infirmier toulousain, frappé de croiser autant de meubles susceptibles d’intéresser quelqu’un, sur le parcours de ses visites à domicile. C’est ainsi que Ruecup est née pour faciliter et rendre accessible au plus grand nombre la récupération de meubles. Après la création d’un site internet et d’une page Facebook, voici l’application Androïd en sa version tout juste relookée en juillet dernier.

L’objectif de ce crowdsourcing est double: d’une part les membres de Ruecup qui se situent dans un rayon de 3 kilomètres de l’encombrant reçoivent une notification qui reste sur le site pendant 72 heures (délai au-delà duquel la benne a fait son travail) et d’autre part, ils ont la possibilité de signaler directement à la communauté, que l’on se défausse d’un encombrant. Aux manettes de Ruecup, Kevin et Thibault, le frère et un ami de Quentin, développeurs informatiques. La ville connectée a du bon !

Il n'y a pas encore de commentaires