Réseaux sociaux : Une étude scientifique suggère que la censure n’a pas d’efficacité et ne fait que renforcer les idées bannies

1
793

Résumé :

En février 2020, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré une “infodémie” en rapport avec le COVID-19. Cette qualification laisse entendre que les gens sont contaminés par la “désinformation” comme ils le seraient par un virus. Cependant, cette métaphore véhicule une compréhension empirique simpliste de la communication, qui peut encourager les réponses en mode “contrôles de l’information”. Cet article défend l’importance de comprendre les divers facteurs qui ont un impact sur l’efficacité de la communication – y compris le contexte dans lequel elle est reçue, et les propriétés émergentes créées par les processus de communication. En analysant l’activité sur Facebook des “critiques envers le vaccin” en Australie entre le 1er décembre 2020 et le 28 février 2022, nous constatons que le contrôle de l’accès ou la censure de la désinformation critique envers le vaccin n’entraîne pas une réduction des récits critiques envers le vaccin. Au contraire, les discussions se poursuivent sur la base d’arguments politiques et sociaux plus défendables. En outre, les interdictions contrarient les utilisateurs de Facebook critiques à l’égard des vaccins et les encouragent à se rendre sur d’autres plateformes où ils peuvent se radicaliser. Il est important de noter que le recrutement sur les sites critiques à l’égard des vaccins s’est accéléré à la suite de l’interdiction de la “désinformation” et de l’introduction des obligations de vaccination, ce qui suggère que ces réponses peuvent conduire à un mécontentement accru. En conséquence, nous appelons les chercheurs, les décideurs politiques et les plateformes à s’engager dans une vision plus nuancée de la communication, en reconnaissant le rôle puissant des utilisations et des gratifications publique dans la détermination de l’efficacité des messages de santé publique.

National Library of Medecine

ANNONCE

100% GRATUIT 👇

----------------------------------------------------------

BONUS : Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

1 COMMENTAIRE

  1. « une étude scientifique »…des partisans de Davos, collabos de schwab et de son great reset oui…, censurer la vérité et la dissidence ne fait pas de l’opposaition des menteurs, des schizo, des terroristes, des complotistes etc…par contre leur plan nous concernant fait d’eux des meurtriers, des pervers, des criminels, des nazis qui usent de tous leurs moyens pour nous faire taire et + si affinités…
    Je constate que le « complotiste » a raison et est encore en dessous de la vérité, leur matrice prend l’eau, on choisit le pillule rouge, qu’ils aillent au diable eux et leur agenda diabolique, machiavélique…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici