Pourquoi 2023, année critique, sera pire que 2022

1
1125

👇 Bonne lecture ! N'oubliez pas de vérifier la fin de cet article pour découvrir des livres gratuits qui vous attendent 👇

Dans cette vidéo je vous parle de 2023… qui sera pire que 2022 et nettement plus critique côté énergie. Vous connaissez sans doute le jour sans fin. Ce film où le héro vit jour après jour la même journée et recommence encore et encore. Sans fin. La morale de l’histoire est qu’il faut qu’il s’améliore et devienne meilleur afin de pouvoir retrouver à nouveau les joies du temps qui passe et des journées qui avancent.

C’est un peu la même chose avec l’Union Européenne et nos dirigeants.

Nous sommes en train de vivre un hiver énergétique sans fin et sans perspective.

Nos aimables timoniers, nous expliquent « rassurants » que les réserves de gaz européennes sont pleines. Certes. Mais ces réserves ne couvrent que 75 % au mieux de la consommation hivernale. Nous risquons donc de manquer de gaz dès la fin de l’hiver et peut-être même un peu avant, d’où la nécessité des économies à très, très court terme.

Mais lorsque l’hiver sera terminé. Lorsque nos réserves de gaz auront été vidées, que se passera-t-il ?

Que ferons-nous ?

Allo, Poutine ? Tu reprends les livraisons de gaz à travers les gazoducs que les Américains ont fait sauter et qui ne peuvent plus approvisionner l’Europe en gaz que l’on ne veut pas te payer puisque nous te sanctionnons ? Peu de chances qu’une telle approche fonctionne.

Alors que ferons-nous ?

Que ferons-nous pour faire tourner les usines allemandes pendant l’été, et surtout, comment allons-nous pouvoir préparer l’hiver 2023/2024 ?

Vous allez me dire et bien, nous n’avons qu’à acheter du GNL… certes. Mais comme je vous le disais dès novembre dernier dans l’article ci-dessous, cela ne sera pas si simple, car les capacités de production et de transport ne sont pas extensibles facilement.

Bonnes réflexions les amis.

Préparez-vous les amis. Préparez-vous.

Partagez sans modération.

A bientôt.

Amicalement.

Grenésiennes et Grenésiens, voici l’épisode du jour de ce nouveau format de vidéo appelé « Bref, l’effondrement ».

Cela ne vient pas remplacer nos JT du grenier, qui vont continuer, sans montage, ni trucage et j’aurai la joie de poursuivre nos échanges du dimanche soir.

1 COMMENTAIRE

  1. Chaque année est pire que la précédente depuis façile 20, 30 voir 40 ans, pas de besoin d’être Nostradamus pour comprendre qu’on s’enfonce dans un déclin abyssal et que 2024 sera pire que 2023 etc etc…
    La seule question à se poser c’est quand atteindront nous le fond ? La réponse est simple, lorsque que nous ne posséderons plus rien et serons réduits à l’état d’animal piratable esclave…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici