Lorsque l’on fait référence au « Grand Canyon », la plupart d’entre nous pensent logiquement à l’immense et profonde étendue rocheuse qui fait la fierté de l’Arizona et des États-Unis. Et pourtant, ce n’est pas de cet endroit, déjà très célèbre, que nous allons vous présenter, mais bien un autre canyon, beaucoup moins connu… situé en Inde !

Crédit photo : Syd Zo

Nommé « Raneh Falls », ce dernier n’apparaît pas dans les guides touristiques. Un manque largement dommageable quand on voit sa beauté. D’autant plus que le canyon est localisé dans l’état du Madyah Pradesh, à seulement une vingtaine de kilomètres des temples de Khajuradho (au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986, ndlr), de magnifiques édifices des 10ème et 11ème siècles qui ont été très largement préservés, et qui constituent un site très visité. Il n’y a donc pas besoin de faire un énorme détour pour accéder aux Raneh Falls. Pour la petite histoire, le nom du canyon est directement tiré de celui Rane Pratap, ancien roi de Mewar, une région du sud de l’État du Rajasthan, à Inde de l’Ouest.

Ce lieu d’exception est localisé dans une réserve naturelle. Pour s’y rendre, il faut pénétrer dans une forêt protégée et ainsi payer une taxe de préservation. Afin d’éviter la dégradation du lieu, le gouvernement local a mis en place la règle suivante : chaque groupe de visiteurs doit être accompagné d’un guide. Une manière de s’assurer que personne ne sort des sentiers battus prévus pour l’occasion.

« La première impression a été de se dire ‘c’est vraiment le Grand Canyon d’Inde’. Nous nous attendions pas du tout à un tel spectacle et avons été impressionnés par les cascades et par la couleur vive de la roche. En tout cas, je recommande vivement aux visiteurs de passage dans le coin à tenter l’expérience, ils ne le regretteront pas » a déclaré le voyageur Sonam Singh sur le site Tripoto.

Le canyon de Rane Falls est sans aucun doute LE lieu le plus sous-estimé d’Inde. Et cela se traduit par les chiffres. Malgré son extraordinaire beauté, moins de 10% des touristes qui visitent les temples de Khajuradho s’y rendent. Pour celles et ceux qui préparent un voyage en Inde et souhaitent y faire une étape, sachez que la meilleure période pour aller sur place est de septembre à novembre. En effet, cela permet d’éviter la saison de la mousson et ses pluies torrentielles.

Bon, sinon, on part quand ? Voici quelques photos qui vous donneront sûrement envie :

Crédit photo : Catchsnap

Crédit photo : Catchsnap

Crédit photo : Catchsnap

Crédit photo : Catchsnap

Crédit photo : Catchsnap

Crédit photo : Catchsnap