Paris : chaleur, misère…, la situation « ne cesse de se dégrader » pour les 2000 migrants de la porte de la Chapelle

1
12

[…] D’après le dernier décompte de France Terre d’Asile, quelque 1.500 à 2.000 personnes vivent actuellement dans des campements d’infortune, dans le nord-est parisien, principalement porte de la Chapelle et Aubervilliers. Parmi elles, entre 300 à 400 migrants passent par la halte chaque jour. Quelques personnes venues de la Colline du crack y passent également. Ce jeudi, à côté de la buanderie, dans la salle principale de la halte, certains se reposent, d’autres font charger leur portable. On y croise des Soudanais, des Erythréens, des Somaliens, des Afghans ou encore quelques Iraniens, comme Mojtaba.

« Cette semaine, c’est compliqué avec la chaleur », lâche Mattio, 23 ans, ancien étudiant en droit à Kaboul, qui a fui son pays pour la France. Après un passage par Toulouse et Gap, il est arrivé à la porte de la Chapelle , dans le 18e arrondissement de Paris, il y a un an, en juillet 2018. Là où les tentes – dont la sienne – s’alignent sous le périphérique. […]

[…] Mojtaba a fait une demande d’asile pour rester en France. « Je veux devenir aide-soignant ici, c’était mon métier en Iran », explique-t-il. Le 1er août, il a son entretien à l’Ofpra (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides). Et espère que sa demande aboutisse. Le dossier de Mattio, lui, a été refusé à deux reprises. « Mais je vais redemander », dit-il, dans le jardin de la halte.


Cette halte financée par la ville de Paris et la ville de Saint-Denis appartient à La Compagnie de Phalsbourg. Le bâtiment est prêté jusqu’à fin septembre et deviendra par la suite le « Dock des Alcools ». Quid des migrants ? Rien de concret, répondent les bénévoles, désemparés. « Les associations et les collectifs le disent, la situation ne cesse de se dégrader. Il y a de plus en plus de monde, on voit des nouvelles têtes tous les jours. Et le secteur est de plus en plus insalubre », détaille Isaure de Gaulejac. […]

20 Minutes

1 COMMENTAIRE

  1. Il est bien sur absolument anormal que les rues de la capitale d’un pays développé servent de poubelles et de latrines à des touristes désargentés sans titres de séjour.
    Qui pour le dire ? Ceux qui encouragent la venue de ces gens.
    Etonnant non ?

    Ecoutez moi bien: je souhaite en tant que citoyen que ces gens soient capturés et renvoyés de force hors de France par le chemin illégal qu’ils ont emprunté. Je souhaite aussi que le droit d’asile soit suspendu le temps que la mesure soit effective. Qui pour m’entendre ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.