Nous vivons dans un monde d’endormis, le statut n’y change rien

ADVERTISEMENT
Tu aimes lire ? Ah bah non je ne lis pas trop…

Aujourd’hui, la crise du Coronavirus nous permet quelque chose d’assez extraordinaire : reconnaitre une fois de plus que la majorité des gens, qu’ils soient médecins, politiciens, employés, cadres, n’ont à la fois aucune curiosité intellectuelle, et… s’accroche aussi désespérément à leur vie tranquille qu’un paresseux sur un cocotier, sans s’intéresser plus que cela à la recherche de la vérité… Et le statut social n’y change rien.

Je travaille dans le secteur de la santé. Et bien c’est assez folklorique ! Déjà il faut savoir qu‘un médecin n’a en général que 4 heures de cours sur tout son cursus sur les vaccins. Et je ne parle même pas des vaccins à ARN Messagers, vu qu’ils n’ont jamais été utilisés ils ne sont même pas au programme. En vérité, seule une petite caste d’immunologistes savent vraiment de quoi ils parlent… Et j’ai discuté avec l’un d’entre eux, et si certains reconnaissent les risques potentiels, peu osent en parler entre eux à cause du climat de tension, et du fait qu’aussi, à ce niveau d’étude, avoir tort ou ne pas être sûr, ça peut faire mal à l’égo… Tout ça pour dire, là où je travaille, pourtant un secteur qui devrait exceller dans l’expertise, j’observe tous les jours la bassesse intellectuelle des temps modernes.

DD, jeune interne, en fin de contrat qui me disait la semaine dernière : « Je sais pas trop encore ce que je vais faire, mais je pense que je fais aller bosser un peu dans un centre de vaccination, c’est bien payé en ce moment… ».

Ah oui, d’accord… Où sont passés les grands principes de l’éthique médicale pour que des jeunes fraichement diplômés se sentent d’injecter une molécule expérimentale aux effets secondaires avérés qui tuent des jeunes en bonne santé écrasant le serment d’Hippocrate, le consentement libre et éclairé, et je ne passe même pas la charte de Cracovie, pour finir sur « ça paye bien en ce moment » ! Et sinon, un cadre de Master Santé Publique s’est extasié qu’il fallait rendre le vaccin Covid obligatoire, avant même qu’un seul vaccin soit validé ! On ne vous apprend pas en Master de Santé Publique qu’on ne fait pas un vaccin SARS-Cov en un an ? Ou que vacciner massivement en phase endémique peut s’avérer dangereux ? Ou que vacciner des jeunes qui ne risquent pas de décéder d’un virus, avec une technologie nouvelle et jamais utilisée sur l’homme pouvait comporter des risques à court comme long terme ? Bon.

Il semble que la période n’ait pas séparé les gens entre vaccinés et non vaccinés, mais ait révélé la perte de bon sens, de curiosité intellectuelle et de valeurs d’une bonne majorité de la population… Après tout, si 65% des expérimentés allaient jusqu’à 450V et au décès (Migram cqfd) sous une légère figure scientifique d’autorité, et que seulement 12% s’arrêtaient d’eux même d’électrocuter leurs congénères aux premiers cris de souffrance, que faut-il espérer des 88% ?

Commentaire : Pour en savoir plus sur l’expérience de Milgram :

Nous n’avons point évolué : des scientifiques copient l’expérience de Milgram et le résultat est identique

Expérience de Milgram : 50 ans plus tard, toujours fin prêts à torturer nos semblables

Nous n’avons point évolué : des scientifiques copient l’expérience de Milgram et le résultat est identique

La plupart des gens s’arrêtent aux gros titres des médias principaux, médias subventionnés par ailleurs dont le contenu doit être validé par l’AFP, l’AgencedeFensureduParti… Si l’intervalle de confiance statistique de l’enquête est en dessous des 40%, impliquant que l’enquête ne veut pas dire grand-chose, ou que l’étude foireuse qui tente de prouver un fait est basé sur des données fausses aux biais honteux et que cette étude préprint est dépubliée le lendemain alors que l’institut en question a récemment reçu une petite donation de 120 000 euros d’une grosse entreprise pharmaceutique, bon, bah ça, hein si c’est pas dans les gros titres. Non, la plupart des gens n’ont pas le temps ni la patience, et encore moins l’honnêteté intellectuelle de chercher la petite bête, la source de donnée, lire des rapports de recherche au-delà de l’abstract, voire de contrôler la base de Transparence Santé. Mais il y’en a d’autres !

Et dès lors que cela dérange leur petite vision ordonnée du monde, horreur, malheur ! La chose est directement envoyée à la poubelle des faits à ne pas regarder pour ne pas perturber l’intégrité de la petite personnalité qui croit que le monde dans lequel elle vit veut toujours son bien. Personne n’aime à penser qu’il est stupide. Et encore moins paresseux…

Le pire c’est que certaines personnes qui se pensent ou s’affichent rebelles ont aussi abandonné leur liberté de pensée et d’esprit critique, sarouel ou pas sarouel, teufer ou pas teufer. Oui ! Tu peux avoir des dreads et dire que ton ami non vacciné peut mettre en danger de mort la société, ou être un squatter politique et dire que les antivaxs sont des égoïstes ! Tout est possible dans la famille du brainwashing ambiant, personne n’échappe au rouleau compresseur de la propagande !

Voilà donc quelque chose que la crise m’aura bien appris :

Choisis bien tes 12%, car ni le statut ni le CV ne pourront te révèler vraiment l’attachement à l’honnêteté intellectuelle, aux valeurs humanistes, au libre arbitre, à l’esprit critique et au raisonnement éthique qui manque cruellement au monde…

Ça peut vous interesser

Next Post

PLANETES360 SUR LES RESEAUX SOCIAUX

LE NOUVEAU LIVRE CHOC DE DIDIER RAOULT

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.