Non-respect du confinement : Michel Onfray s’en prend violemment aux territoires perdus de la République et à l’inaction du gouvernement

7
202

[…]

Que le confinement soit purement et simplement violé, méprisé, moqué, ridiculisé dans la centaine des territoires perdus de la République, voilà qui ne pose aucun problème au chef de l’État accessoirement aussi chef des Armées! Il est plus facile de faire verbaliser mon vieil ami qui fait sa balade autour de son pâté de maison avec son épouse d’une amende de deux fois 135 euros que d’appréhender ceux qui, dans certaines banlieues, font des barbecues dans la rue, brisent les pare-brises pour voler les caducées dans les voitures de soignants, organisent ensuite le trafic de matériel médical volé, se font photographier vêtus de combinaison de protection en faisant les doigts d’honneur qui plaisent tant au Président, continuent le business de la drogue, crachent sur la police en disant que le coronavirus est une maladie de blancs et qu’Allah les en protège, tout en interdisant à cette police débordée de porter des masques sous prétexte que ce serait anxiogène alors que la véritable raison est que l’État n’en a pas à distribuer [1]! Et les territoires perdus de la République, est-ce que ce ne serait pas un peu anxiogène aussi? Pas au point que ce soit un problème si j’ai bien compris…

Or, j’ai bien compris: car Sibeth Ndiaye, jamais en retard d’une saillie politiquement correcte, fait savoir, martiale elle-aussi, concernant cette impossibilité de faire respecter la loi dans les territoires perdus: « je vois bien à quoi ça peut vite mener » (19 mars, RMC/BFMTV)…

Ah bon? A quoi donc? A l’embrasement des quartiers? A un énervement qui pourrait décider certains de ses habitants à descendre dans les arrondissements chics pour y répandre la terreur? Non non, pas du tout, vous n’y êtes pas. Le risque dans tout ça, c’est… le racisme, bien sûr! Lisons: « Évidemment (sic) c’est vrai (sic) que dans certains quartiers, il n’y a pas de respects des règles (sic). Mais (sic !) attention, je ne veux pas (sic) qu’on commence à dire que c’est parce que ce sont des banlieues, avec des populations de telle ou telle origine que les gens ne respectent pas les règles ». Ah bon? mais alors pourquoi? On aimerait connaître les véritables raisons. Car si. Evidemment. Si. C’est vrai. Si. Dans certains quartiers. Si. On ne respecte pas les règles. Alors pourquoi? Nous serions nombreux à vouloir savoir! Car on ne peut se contenter de constater un fait tout en interdisant son commentaire!
[…]

Car, si nous sommes en guerre, et Emmanuel Macron l’a dit, c’est contre le virus et seulement contre lui! Éventuellement contre un sexagénaire et sa femme qui marchent autour de leur maison aussi, s’il le faut, jugulaire jugulaire. Mais nous ne sommes pas en guerre contre d’autres façons de se rendre dangereux pour le pays. Pas du tout…

Or il en existe une autre: il suffit qu’une centaine de tribus de ces zones perdues refuse le confinement pour que la totalité du confinement ne serve plus à rien pour le reste des Français. Les territoires perdus de la République qui refusent le confinement perdent la République toute entière: ils le savent bien, ils le veulent bien, puisque c’est leur projet…
[…]

Repérer l’ennemi, le dépister, le cibler, le circonscrire, le confiner, l’isoler afin d’épargner les personnes saines: qui dira qu’il n’en va pas là d’une saine méthode pour mener à bien la petite guerre, toutes les petites guerres ?

Michel Onfray

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

7 Commentaires

  1. Etablir une fausse attestation de sortie, pas très citoyen et pas très légal ! Pas étonnant que la France se trouve dans l’état de déliquescence actuel. Je suis un pauvre con car je respecte les règles à la lettre! Quant au traitement du professeur Raoult, il y a de graves effets secondaires, cardiaque, oculaires. A manier avec précaution! Quant aux territoires perdus, c’est parce qu’on le veut bien. Les banlieues pavillonnaires se conduiraient de la sorte, il y aurait longtemps que la police et l’armée auraient noyé les émeutes dans le sang!

  2. Confinement ?
    Ce matin,j’ai dérogé à la règle établie,équipé de mon attestation faussement en règle,de toutes les justificatifs de mon identité et de mon masque fourni par mon gouvernement,comme à chacun d’entre-nous…
    Bien entendu,je prenais soin de ne pas être aperçu par mes voisins, me rappelant subitement ce que mon grand-père résistant en 39-45 me disait, qu’il y avait eu des Francais à dénoncer d’autres Français à la Police Française car ils ne respectaient pas les règles,étaient communistes ou cachaient des Juifs…Bref, étant en guerre, il vaut mieux se méfier de tous…
    Je m’imaginais alors,au hasard de mes déambulations dans les rues qui sentaient déjà le printemps,tous mes semblables qui,derrière leurs volets clos,étaient à compter leurs paquets de pâtes ou PQ ,certains étant à rêver sans doute d’un profit possible au marché noir…
    J’ai pu aussi croiser,à l’heure de l’embauche,ces ouvriers massés dans leur camionnette,se dirigeant sans doute sur un chantier vital pour notre pays,alors qu’il m’avait semblé entendre parler de l’importance de distance entre individus…Je m’étonnais d’ailleurs que l’on puisse ainsi,pour des raisons qu’il me restait encore à découvrir,pourquoi certains pouvaient être deconfinés alors que l’on m’imposait tant de règles à d’autres.Je suppose,comme nous étions en guerre,qu’ils devaient construire un bunker ou une usine pour fabriquer des tests pour dépister le virus…
    Afin de justifier de mon déplacement,en cas de contrôle des autorités,je m’arrêtais à une supérette pour quelques provisions où déjà les gens se massaient…Heureusement nous n’avions pas besoin de tickets de rationnement…et certains,il faut l’avouer,abusaient et je m’interrogeais d’ailleurs sur leur régime alimentaire…
    C’est en sortant,que j’entendis au loin une clameur,une vie,qui tranchait avec ce silence pesant…Sans doute cela provenait-il d’une cité où plus aucun policier ne se déplaçait pour faire respecter cet ordre nouveau et où depuis longtemps on laissait tout se faire au mépris de règles communes…D’ailleurs,en portant mon regard plus loin,je pouvais apercevoir le dealer qui avait à peine changé ses habitudes au pied de la tour numéro 12!
    C’est après 2 heures de marche,que je me décidais de rentrer afin d’écouter toutes les nouvelles sur BFM TV et bien sûr il ne pouvait en être autrement et j’attendrais le décompte de nos morts et blessés,par un General, ,me faisant oublier toutes les autres misères du monde.

  3. Onfray, celui qui aime s’écouter parler. Plutôt que de demander plus de.sanctions alors qu’il n’y a quasi plus personne dans les rues de la capitale……..il devrait réclamer la mise a disposition du traitement du Pr Raoult

  4. Les territoires perdus de la république ne sont que le fruit de quarante ans de lâcheté et de compromissions de toutes sortes .
    Les traîtres responsables ne seront jamais poursuivis , la reconquista ne pourra se faire que dans le sang et l’expulsion , mais en sommes nous encore capables …???

    • En réponse a Thor avec la politique d’eunuques pratiqué depuis plus de cinquante ans par nos différents  »hommes »’ politique vis à vis de ces PEUPLADES , la réponse est NON PAS ASSEZ DE CORONES,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici