« Que je est un autre qui me permet de m’exprimer sans autobiographie, mais en vous identifiant ».

  Je ne sais pas pour qui voter, je ne leurs fais pas confiance. Pour moi, nous sommes toujours spolié, usurpé, nos yeux détournés, vivant dans un monde désenchanté, mais j’ai une carte électorale et d’elle je connais et je veux qu’elle ait de la valeur, alors n’y a t-il pas problème qu’elle me serve à voter blanc ? A rien par moment…

J’ai dans l’idée depuis des années d’aller voter pour personne, ridicule vous aller me dire mais j’ai un souci ! Je suis citoyen français et fière de l’être, mais je ne me reconnais dans aucun des candidats. Mais je veux exercer mon droit, qui pour moi est aussi un devoir ( s’occuper de la chose publique).

Mais, quand j’ai l’impression que de voter est inutile, que nous serons systématiquement perdant. Les promesses n’engagent que ceux qui y croient, par ailleurs le vote pourrait être vu comme un divertissement, que tout cela est paraître, société du spectacle (#GuyDebord).

Je vis (et je suis sûr ne pas être le seul) une grande désillusion, que je ne représente peu ou rien, une impression que les dés sont pipés, pire déjà jetés, en gros que l’histoire est faite par d’autres ou déjà faite, en conclusion ma liberté est limitée à ce que l’on me permet.

Vous me direz le contrat social est avantageux à la main qui est au dessus ( ce n’est pas de moi mais un mix de Rousseau et Napoléon), mais ne l’est-il pas trop et notamment entre les 99% et les 1% ?

Je me rends compte avec le temps que c’est plus qu’un problème que d’aller voter blanc ( et même de ne pas aller voter, c’est un problème plus générale, celui de comment fonctionne notre monde, notre société et notamment en France notre démocratie !

Mais par droit, je vais devoir dans un imbroglio qui s’apparente à une mascarade aller voter pour un candidat en mon âme et conscience…En conscience d’accord, en mon âme je ne pense pas mais par calcul cela est sûre !( A l’image de notre époque vous me direz).

Je vais donc faire une conclusion qui j’espère sera fausse :

D’abord dire que de voter Asselineau il est trop tard et que je veux voter quelqu’un qui est probable de finir second derrière Marine le Pen, d’accrocher une victoire sur le fil même si la raison m’amène à penser que Macron et Le Pen seront au second tour…

Celle d’être tenter d’aller voter Mélenchon pour ne pas avoir Macron, Le Pen ou encore Fillon comme chef d’état, pour ne pas avoir à subir des mondialistes ou des nationalistes, je vais sûrement faire le choix du populisme.

Mélenchon où j’aurai une déception dans un futur proche (tel Tsipras en Grèce) que d’autres où la sentence est imminente.

Mon choix réside au fait que l’espoir, la réussite est une question d’élan ! Puisse un peuple propulser un candidat à s’autodéterminer.

Il n'y a pas encore de commentaires