Des migrants, présents depuis des mois à proximité du musée des Confluences, où se rendra mercredi le président de la République, ont été virés manu militari.

Une dizaine de migrants d’Europe de l’Est, qui vivaient depuis des mois sous l’autopont de l’A7, à la vue des automobilistes, à Lyon, ont été expulsés, mardi matin, juste avant la visite dans la ville du président de la République Emmanuel Macron, rapporte Lyon Mag.

La rapidité de l’expulsion du squat n’aurait pourtant “rien à voir” avec la tenue mardi après-midi du forum franco-chinois au Musée des Confluences voisin, affirme le responsable de l’opération de police, contacté par Rue89 Lyon.

Lire la suite sur : VA

Il n'y a pas encore de commentaires