Marlène Schiappa se dit victime de « cyberharcèlement » et de « raids numériques » sur Twitter

2
12

Une nouvelle fois victime d’une campagne de cyberharcèlement, Marlène Schiappa annonce avoir porté plainte et dénonce des « raids numériques ». La ministre ajoute avoir passé en privé son compte Twitter.

 

C’est à la suite de ce qu’elle dénonce comme des « raids numériques » que Marlène Schiappa a annoncé être contrainte, ce 20 mars, de passer en privé son compte personnel sur le réseau social. La ministre déléguée à la Citoyenneté a ajouté avoir également porté plainte.

Une déclaration émise sur Twitter dans laquelle elle dénonce également « l’inertie » de Twitter : « L’engagement politique ne saurait justifier les raids numériques. Face à une vague de cyberharcèlement incluant des menaces de mort, j’ai déposé plainte et demandé à Twitter d’agir. »


 

 

Comme le rappelle le site France Info, la situation n’est pas nouvelle pour Marlène Schiappa qui avait déjà porté plainte en décembre 2019 en raison de nombreuses attaques à son encontre après sa dénonciation de la cagnotte en ligne en soutien à l’ex-boxeur Christophe Dettinger. Son cabinet avait alors réagi à ces attaques : « Des plaintes sont systématiquement déposées. Aucune menace de mort, aucun appel au suicide, aucune immondice comme on peut le voir, n’entamera sa détermination d’agir et de s’élever contre ces attaques. »

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.