Maladies Cardiaques chez les Jeunes Après le Vaccin Covid-19 à Base d’ARN : Quels Risques et Incidences ?

0
103

par Nexus.

La revue médicale JAMA Network évoque des cas notables de myocardites chez les jeunes hommes, probablement sous-évalués.

Depuis le 15 juin 2021, la vaccination est ouverte en France aux 12-17 ans, encouragée par le ministère des Solidarités et de la Santé. Si l’ANSM se veut rassurante et insiste sur le bénéfice du vaccin, les risques sont-ils à ce jour correctement évalués, notamment pour les jeunes adultes ?

 

 

Péricardite et myocardite

Selon la définition de l’ANSM, la péricardite se traduit par l’inflammation de la membrane qui entoure le cœur, tandis que la myocardite est une inflammation du muscle cardiaque. Novembre 2021, dans une note d’information sur les risques de myocardite, l’agence recommande aux personnes vaccinées présentant des symptômes tels qu’un essoufflement (dyspnée), des douleurs dans la poitrine, des palpitations, ou un rythme cardiaque irrégulier, de consulter rapidement un médecin.

BONUS : Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

Myocardite chez les jeunes : quelle incidence ?

D’après le Journal of the American Heart Association, dont l’article se base sur une étude finlandaise, le pronostic de la myocardite est variable, allant du rétablissement total à la transplantation cardiaque ou au décès. Mais l’incidence réelle de la myocardite est inconnue : « Elle est probablement sous-diagnostiquée car elle peut être asymptomatique chez un nombre considérable de patients. Le diagnostic est difficile car les symptômes sont souvent non spécifiques, en particulier chez les nourrissons et les enfants, se faisant passer pour des infections respiratoires et gastro-intestinales. »

Des risques à considérer

Janvier 2022. Selon la revue médicale JAMA Network, les taux bruts de déclaration dans les sept jours suivant la vaccination ont dépassé les taux attendus. Le risque doit être pris en compte : « Sur la base des rapports de surveillance passive aux États-Unis, le risque de myocardite après avoir reçu des vaccins COVID-19 à base d’ARN a augmenté dans plusieurs strates d’âge et de sexe et était le plus élevé après la deuxième dose de vaccination chez les adolescents et les jeunes hommes. » Le compte rendu définit les limites de l’étude, évoquant des rapports potentiellement incomplets, et des taux réels de myocardite par million de doses de vaccin probablement plus élevés que prévu.

D’après l’ANSM, les nouvelles données de pharmaco-épidémiologie ne remettent pas en cause le rapport bénéfice/risque des vaccins contre la Covid-19 Comirnaty et Moderna, insistant sur une efficacité de l’ordre de 90 % contre les formes graves de Covid-19. Mais si les symptômes peuvent s’avérer indécelables chez les sujets jeunes, quelles conséquences à court et moyen termes le développement d’une myocardite  peut-il entraîner ?

source : Nexus

Source : reseauinternational

ANNONCE

100% GRATUIT 👇

----------------------------------------------------------

BONUS : Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici