L’UE gaspille des millions de tonnes de nourriture

0
223

29.09.2022 

Selon les spécialistes, l’UE jette à la décharge plus de produits alimentaires qu’elle n’en importe d’autres pays, or l’UE pourrait percer la bulle de l’inflation des prix de la nourriture simplement en maîtrisant les pertes dans la production agricole. 

Le quotidien britannique The Guardian écrit qu’environ 153 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année. Cela dépasse du double l’estimation précédente (faite il y a quelques années) et de 15 millions de tonnes les importations de nourriture actuelles. 

Rien que la quantité de blé perdu en UE équivaut à la moitié de toutes les exportations ukrainiennes de ce grain ou au quart des exportations de toutes les autres céréales. 

Frank Mechielsen, directeur du service Feedback EU, qui a mené cette étude, a déclaré: « En période de prix élevés de la nourriture et de chute du niveau de vie, il est scandaleux que l’UE jette régulièrement à la déchèterie plus de nourriture qu’elle n’en importe. L’UE possède d’importantes capacités pour établir des exigences juridiquement contraignantes pour diviser par deux le gaspillage de la nourriture d’ici 2030 sur toute la chaîne de la ferme à la table, afin de gérer les changements climatiques et renforcer la sécurité alimentaire. » 

D’après l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à l’échelle mondiale, le mois dernier, les prix des produits alimentaires étaient de 8% supérieurs en glissement annuel, ce qui n’a résulté du conflit armé russo-ukrainien que dans une certaine mesure. Les prix du blé, du maïs et des fèves de soja ont dépassé cette année le seuil record atteint pendant la crise financière de 2008. 

Abdolreza Abbasian, chercheur du marché mondial des céréales et ancien économiste en chef à la FAO, déclare que l’ère de la nourriture bon marché est terminée et que les prix resteront élevés même une fois que la crise russo-ukrainienne sera terminée. « Compte tenu de la situation dans le secteur énergétique et la production d’engrais, de l’incertitude relative aux transports mondiaux et à la navigation maritime en particulier, sans parler des changements climatiques, force est de constater que nous ne verrons plus des prix alimentaires au niveau d’il y a dix ans. Il faudra s’y résigner. » 

Bruxelles devrait avancer en automne une proposition pour introduire des premières mesures internationales contraignantes pour enrayer le gaspillage de la nourriture. 43 ONG écologiques ont soutenu l’appel de Feedback EU à diviser par deux les pertes de nourriture d’ici 2030. 

Le rapport de ce service précise que 90 millions de tonnes de produits alimentaires se perdent lors du traitement primaire, trois fois plus que chez les consommateurs dans l’usage domestique. Simplement beaucoup de choses ne sont pas prises en compte. Ainsi, les informations officielles excluent les produits qui n’ont pas été récoltés dans les champs, qui n’ont pas été utilisés dans les fermes et qui n’ont pas été vendus via le réseau commercial. 

L’information obtenue à partir de sources ouvertes

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici