L’interdiction « des publicités pour aliments trop gras et trop sucrés » rejetée par l’Assemblée Nationale

0
27

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme depuis des années quant au surpoids et l’obésité, notamment chez les enfants, l’Assemblée nationale a refusé d’inscrire dans la loi « l’interdiction des publicités pour des produits alimentaires trop gras, trop sucrés, ou trop salés à destination des enfants »

La loi contre les publicités valorisant des aliments trop gras ainsi que l’obligation du « Nutri-Score » sur les packagings a été refusée ce dimanche 27 mai.

Publicité et étiquetage nutritionnel

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme depuis des années quant au surpoids et l’obésité, notamment chez les enfants, l’Assemblée nationale a refusé d’inscrire dans la loi « l’interdiction des publicités pour des produits alimentaires trop gras, trop sucrés, ou trop salés à destination des enfants ». Ce projet de loi, refusé dimanche 27 mai, annule également l’obligation d’étiquetage « Nutri-Score » sur les aliments.

En effet, lors de l’analyse du projet de loi agriculture et alimentaire, des députés avaient cherché à interdire ou limiter les messages publicitaires des produits alimentaires et boissons « trop riches en sucre, sel ou matières grasses et ayant pour cible les enfants de moins de 16 ans (…) sur tout support de communication radiophonique, audiovisuel et électronique »,jugeant que les industriels usaient « des codes de l’enfance » afin d’influencer ces derniers à la consommation de produits nocifs pour la santé.

Lire la suite sur LR&LP

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici