LES PAUVRES « J’ai eu froid, deux trois collègues sont venus me voir en me disant : “On se caille, hein ?” » : à L’Assemblée Nationale, des députés Renaissance se plaignent des 19 degrés imposés au sein de l’hémicycle

1
1221

Les 19 degrés maximaux désormais exigés à l’Assemblée nationale se font sentir : de plus en plus de députés frissonnent de froid dans leurs bureaux ou l’hémicycle. 

Ce mercredi matin dans son bureau à l’Assemblée nationale , le député Renaissance Jean-René Cazeneuve a regretté d’avoir oublié son pull : « J’ai eu froid »,confie-t-il, un brin amusé. La veille dans l’hémicycle, « deux, trois collègues sont venus me voir en me disant : “On se caille, hein ?” » abonde Maud Bregeon (Renaissance). Confrontés à la recommandation gouvernementale appliquée au Palais-Bourbon – un chauffage n’excédant pas les 19 degrés -, dans des bâtiments souvent anciens et à l’isolation défaillante, et où ils passent le plus clair de leur temps immobiles, les députés font la même amère expérience que de nombreux Français… et grelottent.

(…) Le JDD

ANNONCE

100% GRATUIT 👇

----------------------------------------------------------

BONUS : Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici