Les paradoxes Français concernant le Cannabis

0
10

Alors que la France présente l’un des niveaux de consommation les plus élevés de cannabis en Europe, c’est aussi l’un des pays avec les pénalités les plus strictes du continent en matière de vente ou consommation de cannabis. Bien qu’elle puisse prétendre à un marché florissant, la France se présente contre le THC (ou tétrahydrocannabidiol). Explications dans cet article, et de la position de ses voisins européens en la matière. 

La dimension sociale du cannabis en Europe  

Pour beaucoup, l’image du cannabis est particulièrement négative, car elle est associée à l’idée selon laquelle le cannabis est mauvais pour la santé, car il fait « planer ». Cela est vrai, à condition que vous parliez du THC. La plante de cannabis regorge cependant de centaines d’autres substances qui ne présentent pas d’aspect psychoactif comme le THC, autrement dit, qui n’ont pas d’effet planant. C’est le cas du CBD (ou cannabidiol) ou bien du CBN (cannabiniol). 

C’est de là que la France tire tous ses paradoxes, au niveau de la dimension sociale. D’un côté, il y a les consommateurs qui apprécient le cannabis et qui consomment la plante sous toutes ses formes (y compris à base de THC), de l’autre, il y a le gouvernement qui met la pression pour réduire cette forme de consommation. Cela explique que la France soit encore précautionneuse avec l’arrivée de produits à base de CBD, qui vantent des atouts pour la santé et la beauté. 


Un marché du CBD florissant  

Malgré ses réticences et ses paradoxes sociaux, la France reste un marché du cannabis qu’il ne faut pas ignorer. D’ici à 2030, le marché du cannabis en Europe devrait croître jusqu’à atteindre 25 milliards de dollars, soit une croissance de +51% par rapport à aujourd’hui. Ce marché va grandir grâce aux nouvelles opportunités permises par le CBD, qui vient changer la face du cannabis en Europe. En effet, le CBD se retrouve désormais sous de nombreuses formes, que ce soit pour la santé, la beauté ou même, l’alimentation. Ses bienfaits ont poussé les marques à réinventer l’approche et la vision du cannabis. 

La France est sans conteste l’un des marchés les plus importants d’Europe de l’Ouest pour les produits de beauté. Vous trouverez des crèmes et huiles à base de CBD dans des magasins de beauté, mais aussi sur des sites de revendeurs agréés comme Cibdol, qui a une grande présence sur le continent. Ces produits de beauté vantent des bienfaits apaisants, cicatrisants, réparateurs ou encore hydratants, parfaits pour lutter contre les maux du quotidien. 

La France en pleine réflexion face à ses voisins proactifs  

En parallèle de ces évolutions, le CBD comme le THC font actuellement l’objet de recherches cliniques pour démontrer leur efficacité combinée contre la douleur dans le cas de maladies graves. La France est l’une des exceptions n’ayant pas encore confirmé son intérêt de légaliser le cannabis pour des raisons médicales et/ou thérapeutiques, contrairement à Malte, l’Allemagne ou le Luxembourg. Face à la proactivité de ses voisins européens, la France a tout de même lancé ses propres études cliniques en mars 2021 pour étudier l’apport ou non du cannabis dans la douleur. Cela pourrait représenter une avancée considérable pour les patients atteints de maladies comme les cancers, Parkinson ou les rhumatismes. 

Alors qu’on en connaît encore très peu sur le cannabis et ses bienfaits, ces études pourraient bien venir changer la perception que les Français en ont, y compris le gouvernement. Affaire à suivre. 

Source : reseauinternational

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.