Les États rouges se défendent contre le Grand Reset

0
5

Qu’est-ce que cela signifie pour l’avenir ?


Par Brandon Smith − Le 29 avril 2021 − Source Alt-Market

L’année dernière, j’ai beaucoup écrit sur ce que j’appelle la « grande migration conservatrice », une évolution de la démographie américaine que l’on n’avait pas vue depuis la Grande Dépression. Selon les services postaux américains, environ 8,9 millions d’Américains ont déménagé depuis le début de la fermeture des magasins, et une grande partie de ces personnes quittent les États bleus gauchistes pour les États rouges conservateurs de l’ouest et du sud. Des États comme la Californie, l’Illinois, New York et le New Jersey sont en tête de liste des États que les gens veulent fuir.


 

La réponse des États gauchistes a été amusante. La Californie, par exemple, a tenté d’occulter les données sur la perte de population et a rejeté l’existence de cette migration. Ils prétendent que la population de l’État est en fait en hausse, mais omettent de mentionner que la plupart des « gains » de population de la Californie proviennent des bébés nés parallèlement à une augmentation de l’immigration illégale. Cela n’a pas compensé les 267 000 personnes et familles qui ont quitté l’État au cours des seuls trois derniers mois de 2020. C’est une ville entière de personnes, partie en 90 jours.

Et où vont ces gens ? Dans des endroits comme l’Idaho, le Texas, le Tennessee, la Floride, etc, tous des États rouges qui se battent contre les mandats draconiens en raison de la pandémie de Covid et autres mesures anticonstitutionnelles. La seule exception semble être l’Oregon, qui a également connu un pic de population, et il semble bien qu’il s’agisse d’une migration des Californiens vers le nord.

Cela conduit certains groupes conservateurs à penser qu’il y a une « invasion » de libéraux dans les États rouges. Après avoir examiné les données et rencontré de nombreuses personnes s’installant dans ma propre région du Montana, je trouve que le récit de « l’invasion libérale » est frauduleux.

Les gauchistes ne s’installent pas dans les États rouges, du moins pas très souvent. Ils ne s’enfuient pas de leurs espaces sécurisés. Ils se déplacent plutôt à une heure ou deux des villes auxquelles ils sont attachés. C’est ce que montrent les données de San Francisco. Plus de 80 % des personnes qui quittent la ville restent en Californie. En d’autres termes, certains gauchistes veulent quitter les villes, mais ils ne veulent pas s’éloigner de leurs chères utopies progressistes et ils n’ont certainement pas l’intention de s’incruster dans les bastions conservateurs et d’essayer de « prendre le pouvoir ».

Je ne comprends pas pourquoi cette théorie persiste, car elle n’a aucun fondement dans la réalité.

Non, les personnes qui franchissent les frontières des États aujourd’hui sont principalement des conservateurs, ils se rassemblent en masse dans les États rouges, et les effets ont été plutôt spectaculaires. Les prix des maisons sont montés en flèche en raison de la demande extrême. Dans le Montana, les gens achètent des biens immobiliers à l’aveuglette, en grande partie des terrains bruts sur lesquels ils essaient de construire. Les prix du bois ont triplé, et tous ceux qui travaillent dans le secteur de la construction ont un an et demi d’avance de carnet de commande. Il y a de nouveaux résidents qui parcourent les forums de discussion à la recherche de QUELQU’UN qui puisse faire le travail pour eux. Il n’y a personne de disponible. Personne que je connais n’a jamais vu une telle situation dans sa vie.

Heureusement, beaucoup de ces personnes semblent être sur la même longueur d’onde en termes de principes. Ceux que j’ai rencontrés sont tous conservateurs et la majorité d’entre eux sont des survivalistes. Ils ont déménagé ici parce qu’ils savent ce qui va arriver et ils veulent être entourés de voisins partageant les mêmes idées lorsque le fumier tombera sur le ventilateur. Plus précisément, ils ne veulent pas être isolés dans un État bleu où les passeports vaccinaux, les masques et les confinements font partie intégrante de leur vie et de celle de leurs enfants. Ils veulent rester libres.

D’autre part, j’entends également des rumeurs selon lesquelles le nombre relativement faible de gauchistes qui vivent dans mon comté veulent partir. Certains ont exprimé le besoin de « sortir » et de passer des vacances dans des endroits comme Portland, dans l’Oregon, où ils « se sentent en sécurité » parce que « tout le monde porte des masques ». Et je dis, tant mieux pour eux. Espérons qu’ils y resteront. Ces types de personnes sont des excuses misérables pour des êtres humains et ils rendent tous les autres autour d’eux misérables en se plaignant constamment du fait que « personne ne suit les règles ».

À titre de référence, il n’y a eu que 17 décès dus à la Covid-19 dans mon comté depuis plus d’un an. Le taux de mortalité est inexistant, et le virus a déjà balayé la région avec presque tout le monde soit infecté soit asymptomatique. Personne dans le Montana n’a peur de ce virus, sauf une poignée de progressistes faibles d’esprit.

Je soupçonne que lorsque tout sera dit et fait, à la fin de 2021, les États-Unis seront essentiellement divisés en deux nations distinctes : Une nation marxiste gauchiste qui continuera à se dégrader en pleine tyrannie, et une nation conservatrice où les gens veulent s’échapper pour garder leurs libertés. Les gauchistes ne voudront pas vivre près de nous, et nous ne voudrons certainement pas vivre près d’eux. Hypothétiquement, ce devrait être une situation gagnant-gagnant, mais il y a d’autres facteurs à prendre en compte.

Il faut également prendre en compte les comtés rouges. Par exemple, l’État bleu de Virginie n’est en fait bleu que dans une poignée de comtés. La majorité d’entre eux sont conservateurs et ont défié les tentatives du gouverneur Ralph Northam de s’emparer des armes à feu, affirmant qu’ils ignoreront toute nouvelle loi sur les armes à feu adoptée par Northam et la législature de l’État. Les gouvernements et les shérifs des comtés sont d’accord : Northam n’a aucun pouvoir dans ces endroits.

Dans l’est de l’Oregon et le nord de la Californie, plusieurs comtés font pression pour rejoindre l’Idaho et faire partie de l’État conservateur. La majorité des électeurs de ces comtés ont soutenu cette transition. L’idée étant qu’il ne s’agit pas d’une sécession et que le mouvement sera beaucoup plus facile à accomplir avec moins d’obstacles juridiques. La décision sera soumise au vote des habitants des comtés en mai et, bien entendu, le Congrès tentera de faire obstruction si l’issue est favorable.

Prescription Pads - Idaho - Wise

Même si le mouvement ne réussit pas, le fait que les électeurs des comtés rouges soient unis dans leur objectif de s’éloigner du contrôle politique de la gauche doit être pris très au sérieux. Il ne s’agit pas seulement d’États défiant les dictats fédéraux, mais aussi de comtés défiant des gouvernements d’État qui ne représentent pas leurs valeurs.

L’essentiel est le suivant : l’idéologie gauchiste est de nature collectiviste et totalitaire. Elle est totalement incompatible avec les principes conservateurs de liberté, d’autodétermination, de méritocratie, de gouvernement limité et d’économie de marché.

Le culte de la justice sociale est allé si loin dans l’extrémisme que la raison et la logique sont en fait vilipendées par eux. Ils soutiennent ouvertement la censure de masse, la violence de masse contre des personnes innocentes, l’intimidation par leur mafia contre les citoyens, ils plaident en faveur de blocages économiques et de mandats covid inconstitutionnels, ils soutiennent les passeports vaccinaux draconiens, et ils sont partenaires des grandes entreprises technologiques ainsi que des institutions globalistes comme la Fondation Ford et la Fondation Open Society. Ils sont diamétralement opposés à tout ce qui est cher aux conservateurs et aux amoureux de la liberté.

Honnêtement, il est peu probable que nous puissions partager la même masse terrestre, et encore moins les mêmes villes et les mêmes États, mais j’y reviendrai dans un instant…

Au niveau des États, il y a eu un retour spectaculaire contre les violations de la constitution par le gouvernement fédéral sous Biden, et cela inclut des mesures qui sont agressivement promues par le Forum économique mondial et d’autres institutions globalistes au nom du « Grand Reset« . De nombreux États rouges ont adopté des lois ou des décrets rendant illégale l’exigence de preuves de vaccination (passeports vaccinaux). Certains États bleus ont également « affirmé » qu’ils n’exigeraient pas de vaccinations, mais le diable se cache dans les détails lorsqu’on traite avec la gauche politique.

Dans le Montana, le gouverneur et le corps législatif de l’État ne permettront pas au gouvernement d’appliquer les passeports de vaccination, ET ils ne permettront pas non plus aux entreprises d’exiger des passeports de vaccination. Dans les États bleus comme l’Illinois, le gouvernement peut tenir sa parole sur les passeports, ou ne pas la tenir, mais il n’a pas vraiment besoin de faire respecter les vaccinations ; il lui suffit de permettre aux grandes entreprises de le faire pour lui.

Avec les collèges (institutions publiques se présentant comme privées), les compagnies aériennes, les hôtels, les hôpitaux et les grandes chaînes de magasins exigeant un passeport vaccinal pour l’emploi ou pour faire des achats, l’effet de la tyrannie médicale sera le même. En l’absence de protections juridiques de l’État pour limiter l’ingénierie sociale par les mastodontes des corporations, l’establishment dispose toujours de tous les outils dont il a besoin pour imposer des contrôles Covids.

Ces sociétés ne représentent plus l’entreprise privée ou le marché libre. Elles sont plutôt des appendices du pouvoir de l’establishment qui reçoivent des milliards de dollars des contribuables pour financer leurs opérations. Elles ne doivent plus être traitées comme si elles avaient les mêmes droits que les entreprises normales.

Une autre évolution intéressante est le nombre d’États rouges qui adoptent des lois empêchant l’application de tout nouveau contrôle fédéral des armes à feu. Dans le Montana, Greg Gianforte vient de signer une loi annulant les interdictions fédérales des armes à feu. Les règles fédérales ne s’appliquent pas ici et il est interdit aux forces de l’ordre de l’État d’aider les agences fédérales à faire appliquer de telles lois. Des lois similaires ont été adoptées ou sont envisagées dans d’autres États rouges comme l’Utah et l’Arizona.

On ne sait pas ce qui se passerait si l’ATF ou le FBI tentaient de procéder à des arrestations dans le Montana sur la base des restrictions fédérales sur les armes à feu. Je soupçonne que sans la protection supplémentaire des forces de l’ordre locales, ces agences seraient beaucoup plus vulnérables dans leurs opérations. Si elles rencontraient une forte résistance, elles se retrouveraient seules. Je ne serais pas non plus surpris que les shérifs de la plupart des comtés du Montana leur barrent la route.

Les grands médias ont été presque totalement silencieux sur ces développements. Ils reconnaissent à peine la migration des conservateurs. Je doute qu’ils parlent de la séparation jusqu’à ce que les dernières données de recensement et les données postales soient examinées de manière plus approfondie. Cependant, les changements apportés à notre nation vont avoir des conséquences considérables, et les conséquences seront évidentes à court terme.

Le « Grand Reset » est censé être un projet global, ce qui signifie que personne n’est autorisé à s’y soustraire. Les gauchistes et les globalistes sont connus pour leur esprit de plantation ; ils pensent que la société est involontaire et que leurs règles doivent s’appliquer à tous. Ceux qui souhaitent partir sont en fait considérés comme des traîtres, car le fait même de partir suggère que le système est défectueux, et le doute crée des questions, et les questions créent des demandes, et les demandes mènent à la défiance, et la défiance mène à la rébellion.

La plantation progressiste/globaliste devient un exercice d’affirmation de soi antagoniste – Vous ne pouvez pas quitter le système, parce que tout va bien, et si vous partez, les gens pourraient penser que quelque chose ne va pas et alors tout ne serait pas parfait, alors pourquoi voudriez-vous rompre l’équilibre et ruiner ce qui est déjà parfait ?

Dans mon dernier article, j’ai noté que les États rouges des États-Unis sont les SEULS endroits au monde où la liberté vis-à-vis du « Grand Reset » est ancrée et où les gens ont les moyens de se défendre. Je maintiens toujours cette affirmation. Certains conservateurs supposent que des pays comme la Russie vont lutter contre le Reset, alors que Poutine et le gouvernement russe ont mis en œuvre de vastes restrictions Covids recommandées par le Forum économique mondial et l’Organisation mondiale de la santé, comme tous les autres gouvernements. Le chef du comité de la santé publique du Parlement russe, Dmitri Morozov, a déclaré que les passeports vaccinaux étaient « très importants et nécessaires en Russie« .

Regardons les choses en face, aucun grand gouvernement ne viendra nous sauver ; ces fantasmes délirants de la Russie ou de toute autre nation étrangère luttant contre le Reset doivent cesser. L’essentiel est ici : Les états rouges américains sont probablement les seules régions du monde qui résistent à l’agenda de la réinitialisation tout en ayant les armes pour soutenir leur résolution. Si une rébellion doit commencer contre les globalistes, elle commencera ici.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’avenir ? Cela signifie que nous allons être ciblés. C’est ainsi que je vois la situation évoluer…

Je n’ai aucun doute sur le fait que la première mesure prise par le gouvernement fédéral sous la direction de Biden sera de commencer à couper les fonds fédéraux aux États rouges tout en inondant les États bleus de fonds de relance. La stratégie est la suivante : les États bleus bénéficieront d’un nombre illimité de cadeaux gratuits tandis que les États rouges croupiront dans la pauvreté. Biden pariera que les citoyens des États rouges qui dépendent des chèques du gouvernement seront découragés ou en colère. Bien sûr, ces fonds soutenus par les contribuables appartiennent à tous les États, mais cela n’aura pas d’importance pour Biden ou les gauchistes ; ils affirmeront que nous avons ce que nous méritons.

La réponse logique des États rouges sera de cesser de payer des impôts et de s’approprier les terres fédérales et les ressources situées à l’intérieur de leurs frontières. Les États et les comtés rouges pourraient également annuler toutes les restrictions de l’EPA et du BLM sur l’utilisation des ressources et lancer une revitalisation épique de l’industrie. Dans ma région, je pense que l’industrie forestière, qui a été étouffée par le gouvernement fédéral, reviendra en force. Avec les prix du bois approchant les niveaux hyper-inflationnistes, c’est parfaitement logique. Cela va faire enrager les fédéraux.

L’étape suivante consistera à rendre les voyages vers et depuis certains États rouges difficiles afin de les isoler. Les fédéraux pourraient fermer les vols des compagnies aériennes tout en proclamant que les États rouges sont des « paradis pour l’infection de la Covid-19 ». Cela ne plaira pas aux conservateurs, et nous commencerons à démolir tous les points de contrôle destinés à nous empêcher d’entrer. Les États et les comtés contrôlés par la gauche commenceront à vérifier les plaques d’immatriculation et les pièces d’identité et à harceler ou arrêter toute personne provenant d’une région conservatrice. Les voyages vont stagner car les gens ne sauront pas quels sont les endroits sûrs et ceux qui sont dangereux.

Il y aura également des tentatives d’utilisation d’agences fédérales pour s’introduire dans des zones conservatrices et procéder à des arrestations sur la base de lois fédérales qui ont déjà été annulées. L’objectif sera de faire de certaines personnes des exemples et d’envoyer le message que les conservateurs « ne sont pas en sécurité », même dans leur propre État. Finalement, la fusillade commencera et des agents fédéraux mourront. Biden demandera une réponse de loi martiale.

Si tout se déroule comme décrit, la question se pose de savoir combien de militaires sont réellement prêts à mourir pour Biden ? À mon avis, pas beaucoup, mais avec les bonnes excuses et rationalisations, qui sait ? Les conservateurs sont diabolisés depuis de nombreuses années maintenant, il se peut qu’une partie suffisamment importante de l’armée croie à la propagande, mais j’en doute.

Il pourrait falloir deux mandats complets de Biden pour que ces événements se produisent. Cela pourrait prendre beaucoup moins de temps. Je ne retiendrais pas mon souffle pour qu’une élection en 2022 ou 2024 désamorce les choses. Je pense que la plupart des conservateurs ont appris leur leçon sur la futilité de la politique ces quatre dernières années. Le meilleur résultat possible à l’heure actuelle est que les conservateurs se rassemblent, s’unifient et s’organisent du niveau local au niveau de l’État, au point d’agir comme une force de dissuasion contre la future tyrannie.

Nous savons tous qu’un jour l’establishment va venir nous chercher, et si c’est le cas, nous les accueillerons avec une lettre d’amour à longue portée (si vous voyez ce que je veux dire). Mais au moins, nous saurons où nous en sommes. Au moins, nous vivrons parmi des âmes sœurs, et au moins, il y aura une lueur d’espoir pour le monde. Parfois, le plus grand acte de rébellion consiste à offrir aux gens une alternative, un endroit où les règles des tyrans n’ont aucun poids. C’est ce que font les États et les comtés conservateurs aujourd’hui, et c’est une belle chose.

Brandon Smith

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

Publicités

FORMATION : Mon plan de sécurité financière pour les 50 années à venir ! 🤑

Je te montre comment j'investis mon argent et comment je diversifie mon portefeuille pour profiter des meilleurs intérêts tout en me protégeant du pire scénario.

Pour plus de FOMRATION CLIQUE ICI


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.