Le monde vous regarde

1
2

Par Batiushka – Le 14 juin 2022 – Source The Saker Blog

Une énorme et historique injustice a eu lieu en Europe en 1914, qui, au cours des quatre années suivantes, a fait plusieurs millions de morts. Qui en est responsable ? Les Prussiens d’Allemagne, avides de pouvoir, utilisant l’impérialisme austro-hongrois comme pion, ou l’Establishment de Grande-Bretagne, avide de pouvoir, utilisant le revanchisme français comme pion ? Certains diront que tous étaient dans une certaine mesure responsables, bien que l’armistice spontané de Noël 1914 sur le front occidental suggère qu’il ne s’agissait pas d’une guerre des peuples, mais des élites. Mais nous laisserons le débat sur les responsabilités aux universitaires. Nous ne sommes pas concernés par la répartition des blâmes ou les conspirations, nous ne sommes concernés ici que par les conséquences tragiques.

 

Cette guerre, devenue dans une certaine mesure mondiale, a fait des millions de morts, la fleur de la jeunesse européenne massacrée par des politiciens sadiques, par des marchands d’armes avides qui contrôlaient aussi largement la presse, et par des généraux sans cœur. Outre les morts, les forces du mal ont laissé derrière elles un continent traumatisé, des dizaines de millions d’éclopés, de mutilés, de veuves, d’orphelins et aussi de vieilles filles qui, soixante ans après, mouraient encore dans une vieillesse solitaire et sans enfants, faute d’homme à marier. Combien de centaines de millions de tragédies humaines avaient été causées par le mal humain, la soif de pouvoir et de richesse. Mais tout cela fut encore bien pire.


À la suite de cette première guerre, les bolcheviks athées ont pris le pouvoir dans l’ancien Empire russe. Bien que plus de 600 000 soldats russes soient morts au cours des deux ans et demi qui ont précédé février 1917, alors qu’ils avaient affronté, contrairement aux Alliés sur le front occidental, la grande majorité des forces de l’Allemagne, de l’Autriche-Hongrie et de la Turquie, le pire était à venir. Des étrangers parrainés par des étrangers, comme le cerveau fou Blank-Lenine et le génie du mal Bronstein-Trotsky, ont tué des millions de personnes dans une guerre civile, y compris la famille impériale, et par une famine délibérée. Beaucoup d’autres mourront plus tard dans des camps de concentration. Et contrairement à la Première Guerre, où l’ennemi n’est même pas entré en Russie, lors de la Seconde Guerre, l’ennemi a atteint les portes mêmes de Moscou, de Leningrad et les rives de la Volga, massacrant 27 millions de personnes, principalement des civils.

Mais il y eut aussi la grippe américaine (appelée pour des raisons de propagande « grippe espagnole »). Apparue au Kansas, elle a été amenée en Europe en 1917 par les troupes américaines, qui étaient entrées dans la Première Guerre, comme prévu, dès que les perfides « Alliés » (pas l’Allemagne) auraient réussi à renverser la Russie impériale. Les Américains étaient venus pour conquérir l’Europe. Après le grand suicide européen de la Première Guerre, cette grippe a peut-être tué 50 millions de personnes supplémentaires, mais certains disent beaucoup plus. Mais surtout, exactement comme l’avait prédit le maréchal français, Foch, à Versailles, la « paix » de 1919 a conduit directement à la deuxième grande guerre qui a éclaté vingt ans plus tard. Celle-ci a fait des dizaines de millions de morts et a fait de l’Europe occidentale, en 1945, une province conquise et occupée par les États-Unis, qui ont ensuite entrepris de créer des États-Unis d’Europe à leur image.

FORMATION : Mon plan de sécurité financière pour les 50 années à venir ! 🤑

Je te montre comment j'investis mon argent et comment je diversifie mon portefeuille pour profiter des meilleurs intérêts tout en me protégeant du pire scénario.

Pour plus de FORMATION CLIQUE ICI


C’est ainsi qu’est née la guerre froide, avec sa phobie de la MAD (destruction mutuelle assurée), la construction de bunkers, le gaspillage d’armes, et la révolution sociale de la nouvelle génération des années 1960. Puis vint la génération suivante de 1989, 75 ans après 1914 et 50 ans après 1939, et l’occupation de l’Europe de l’Est par les mêmes colons américains, qui envoyèrent leurs proconsuls-ambassadeurs dans les États clients de la « nouvelle Europe ». En 1991, 50 ans après que l’opération Barbarossa de l’impérialisme nazi a ravagé l’URSS mais a été vaincue, celle-ci est tombée aux mains de l’impérialisme de l’OTAN. Et à son tour, 100 ans après le début du Grand Suicide Européen, l’Empire du Mal a commencé son occupation de l’Ukraine en 2014, la transformant en vassal dépendant. Tout le schéma de ces cent ans, 1914-2014, avait la même source.

Jusqu’en 2022, il n’y avait jamais eu d’espoir de justice et de restitution pour tout cela. C’est alors que le 24 février a commencé l’opération spéciale pour libérer l’Ukraine et dénazifier le monde. C’est le dernier coup de dé et les yeux du monde épris de liberté sont tournés vers la Fédération de Russie. Même avec tous ses problèmes, ses imperfections et ses trahisons, nous n’avons pas d’autre espoir. Le monde vous regarde.

Batiushka

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

1 COMMENTAIRE

  1. Mr Poutine étant un ancien young leader, le doute m’habite et pendant ce temps là les sanctions nous ruinent, nous privent de liberté etc, les pauvres s’appauvrissent et les riches s’enrichissent de plus en plus parce que c’est notre projet !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.