La revue de presse en temps réel

Le Fondateur du Club Snctm Évincé Après Avoir Publiquement Nommé Hunter Biden Comme Ancien Membre

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Le secret est rompu

L’organisation californienne Snctm, connue pour ses soirées exclusives et érotiques, a récemment fait la une des journaux pour une raison tout à fait inhabituelle. Damon Lawner, l’homme qui a fondé le club en 2013, a été banni suite à une révélation controversée concernant Hunter Biden, fils du président américain.

Selon les déclarations de Lawner, Hunter Biden était un ancien membre de Snctm, une affirmation qui a secoué l’organisation jusqu’au sommet. La révélation de Lawner a violé le principe fondamental de confidentialité de Snctm, ce qui a conduit à son éviction.

L’engagement envers la discrétion

Depuis sa création, Snctm s’est engagé à offrir à ses membres un environnement sécurisé et privé. Ce club à membres uniquement, dont les frais d’adhésion peuvent atteindre jusqu’à 75 000 dollars par an, est le théâtre d’événements érotiques et sexuels réservés à l’élite de la société.

Mais cet engagement envers la discrétion a été ébranlé par les déclarations de Lawner sur Hunter Biden. Comment l’organisation a-t-elle réagi ? En interdisant à vie son propre fondateur.

De la gloire à l’éviction

La vie de Damon Lawner a été rythmée par le succès et la controverse. Son entreprise florissante, Snctm, lui a permis d’organiser des soirées érotiques inspirées du film « Eyes Wide Shut » de Tom Cruise, devenant ainsi un lieu de prédilection pour les millionnaires, les acteurs d’Hollywood et les rock stars.

Mais aujourd’hui, Lawner est interdit d’accès à ce club qu’il a lui-même créé. L’organisation a souligné que toute violation de son code de conduite résulte en une interdiction à vie immédiate, une règle qui s’applique même à son fondateur.

La vie après Snctm

Malgré son bannissement, Lawner semble indifférent et se concentre sur de nouveaux projets. Après avoir vendu Snctm pour 1 million de dollars en 2019, Lawner a lancé de nouvelles entreprises, dont un restaurant érotique sur le Sunset Strip et une ligne de cannabis haut de gamme baptisée « Sex Weed ».

Que faut-il retenir ?

Le scandale autour de l’éviction de Damon Lawner de Snctm souligne l’importance de la confidentialité dans les clubs privés. Si même le fondateur peut être banni pour avoir révélé l’identité d’un ancien membre, cela en dit long sur l’engagement de ces organisations à protéger la vie privée de leurs membres.

Source : Trending Politics News


Et vous, que pensez-vous de cette affaire ? Laissez-nous vos réflexions dans les commentaires ci-dessous. Et si vous avez trouvé cet article intéressant, n’oubliez pas de le partager sur vos réseaux sociaux. Rester informé, c’est aussi participer au débat !

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X