La revue de presse en temps réel

Le conseiller « Covid » d’Olivier Véran accusé d’avoir été rétribué par Pfizer

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Un document public mentionnait un paiement de Pfizer à François-Xavier Lescure. Selon le groupe pharmaceutique, il s’agit d’une erreur dans la base de données, le versement étant destiné à l’AP-HP pour une étude supervisée par l’infectiologue.

 

Conseiller d’Olivier Véran « en charge de la lutte contre le Covid-19 », le professeur François-Xavier Lescure est accusé sur les réseaux sociaux d’avoir été rémunéré à hauteur d’un peu plus de 5 000 euros par Pfizer, alors même qu’il occupait ses fonctions au ministère de la Santé. En cause, comme le rapporte LCI ce 30 décembre : un document public issu de la base Transparence santé du ministère de la Santé, dans lequel apparaissaient deux versements, respectivement de 912 et 4 173 euros, réalisés par Pfizer les 27 et 28 mai 2021 et mentionnant comme bénéficiaire « Lescure François Xavier ». Selon le groupe pharmaceutique américain, il s’agissait d’une erreur, qui a depuis été rectifiée.

Comme l’ont confirmé le ministère de la Santé et Pfizer à LCI, les montants ont bien été réglés les 27 et 28 mai dernier, date à laquelle François-Xavier Lescure occupait déjà son poste de conseiller d’Olivier Véran. Ils correspondraient à des factures antérieures liées à un contrat conclu en mai 2019 avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP), dans le cadre d’une étude nommée Ozavie et conduite — à l’époque sous la direction de François-Xavier Lescure — sur des patients de l’hôpital Bichat afin de tester un médicament développé par Pfizer.

Selon le géant pharmaceutique américain, l’infectiologue, qui officiait alors dans cette structure hospitalière, aurait été renseigné comme bénéficiaire par erreur sur la base de données du ministère. « Le professeur François-Xavier Lescure a été renseigné [dans la base de données Transparence – Santé] comme destinataire de ce versement en lieu et place de l’hôpital Bichat. Ayant pris connaissance de cette erreur, nous avons modifié cette déclaration en la rendant conforme aux factures et versements émis », explique Pfizer.

 

 

D’après LCI, qui a pu consulter les documents, les factures auraient été émises en date du 24 février, date à laquelle François-Xavier Lescure était encore en poste à l’hôpital Bichat. Les « fiches d’honoraires » de Pfizer mentionneraient bien l’« AP-HP Assistance Publique Hôpitaux de Paris » (dont dépend l’hôpital Bichat) comme bénéficiaire, toujours selon la chaîne d’information qui y a eu accès. « Dû aux nouvelles fonctions qu’il occupe au cabinet du ministre, le professeur Lescure n’officie plus à l’hôpital Bichat et n’est donc plus en charge de l’étude Ozavie – ni d’aucune autre étude », a pour sa part précisé le cabinet d’Olivier Véran à LCI, assurant que le médecin n’avait « en aucun cas touché une rémunération directe ou indirecte du laboratoire Pfizer dans le cadre de cette étude ».

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X