Laurence Guillon et « le Gouvernement le plus Vache de la Terre »

1
6

par Nicolas Bonnal.

La France est devenue une dictature et qui plus est une dictature moralisatrice, fière d’elle-même et de ses méfaits. Les journalistes achetés par l’État et l’oligarchie progressiste sont sans doute les pires sur terre. La bonne conscience de ces sagouins éduqués par BHL and Co. fait peine à voir : que faire des non vaccinés ? Que faire du convoi de la Liberté ? Que faire des possesseurs de pavillons ou de Diesel ? Antichambre de la Vendée ou du Cambodge (pour faire court), la France commence à donner du souci non seulement à ses amis mais à ses habitants.

On regarde avec horreur le comportement des flics et des gendarmes à Paris, les passages des blindés ici et là, des Champs-Élysées au Champ-de-Mars. D’un autre côté on a un peu moins peur, car le règne de Macronsescu tire à sa fin, même (et surtout) s’il est réélu par Dominion et les imbéciles dans deux mois. Trop de gens en effet ne gobent plus l’effarante doxa de tous les Patrick Cohen (il est nobélisable, voyez sa tronche de merlan frit face à Mélenchon sur la judéophobie) de la terre. Même BFM-Apolline s’est fait remettre en place par un ministre à qui elle a résisté, c’est dire…


Cinq millions de Français ont refusé le pass en février et Videotracker (quoiqu’on en pense) a montré que le nombre de vaccinés est passé de 600 000 à 170 000 par jour. Sur ce front médical les carottes sont cuites. Il reste donc à Macroncescu pour se maintenir le recours à la diabolisation du fasciste, la ridicule Valérie Pécresse étant trop incapable pour persévérer avec son parti (glorieusement appelé républicains par le Bushman Sarkozy) au second tour. Ce sera donc le tyran mondialiste et social-démocrate face à un des deux fachos ! On connaît la musique depuis 2002 et même depuis 1983, quand des électeurs imprudents votèrent pour JMLP à Belleville muée déjà en territoire.

C’est ici que je vais citer un commentaire que m’a envoyé mon amie Laurence Guillon (les chroniques de Pereslavl) qui, installée en Russie dans une cité patrimoniale peut profiter de la démocratie ordonnée, du chauffage (j’y tiens, vu nos factures) et de la douceur de vivre qui ont disparu dans la France socialiste-mondialiste des Hollande-Macron :

« Je constate quand même que le gouvernement français est l’un des plus vaches de la terre. Absolument aucun scrupule, une haine de sa population en béton armé quand on voit la tronche du préfet de Paris, ça fait peur. Dans le genre dictature du général Tapioca, tout le gouvernement de Macron et Macron lui-même offrent un casting impeccable, sans la couleur locale, qui est bannie par les mondialistes. Les Italiens, les Espagnols, et les Canadiens ne se font pas tabasser, ils ne sont pas attendus par des chars d’assaut. »

La dureté du régime de cette gauche caviar (lisez mon éditeur Thierry Pfister ou revoyez mon émission) était visible dès le début : arrestations et brutalités incessantes lors de la manif pour tous. Le coup des attentats de 2015 a permis au régime pourri de Hollande de passer en mode terroriste-autoritaire.

Car il y a une exception française, reposant sur une tartuferie et une chutzpah monstrueuses, dont je ne cesse de parler : la République, la Bastille, les Droits de l’Homme justifient en France toutes les guerres, les injustices sociales (devenues énormes), les déviations (y compris racistes, coloniales et néocoloniales) du régime républicain, de Gambetta à Robespierre en passant par Clemenceau ou Guy Mollet. Une grosse partie de l’opinion est anesthésiée par l’argumentation ad Hitlerum de ces saligauds au pouvoir.

Laurence ajoute :

« Je pense aussi que nous sommes minés par les divisions ; il suffit qu’on crie à l’extrême droite pour qu’une partie des gens se désolidarise, c’est un réflexe conditionné, insensible à tout raisonnement sensé, inaltérable à toute réflexion personnelle, d’ailleurs quand on est conditionné à ce point, on n’en est plus capable. Il me semble que dans les autres pays ce dressage a moins marché, ou il est plus récent. »

Ce citoyen timbré (Tocqueville), dressé et « mobilisé pour lutter contre toutes sortes de conneries » (dixit un autre lecteur plus énervé) nous l’avons toujours autour de nous et c’est lui qui monopolise l’attention des médias demandant l’extermination de la Chine et de la Russie, de la bagnole, de l’économie, de l’énergie, des sexes, de la famille, du mariage, du pays, bref de tout ce qu’on voudra. Le totalitarisme français rime avec bonne conscience humanitaire.

Nous ne sommes donc pas encore sortis de cette auberge de la révolution progressiste. Il faudra veiller à ne pas remplacer Macron par un autre Macron. Et je laisse en lien plusieurs de mes textes sur ce sujet de l’exception révolutionnaire et philosophique française.

Nicolas Bonnal

sources :

• https://reseauinternational.net/terreur-republicaine-et-dictature-sanitaire-un-retour-sur-hyppolite-taine-et-son-anglaise-anonyme
• https://chroniquesdepereslavl.blogspot.com
• https://reseauinternational.net/augustin-cochin-et-le-genie-des-comploteurs-modernes
• https://strategika.fr/2020/07/19/augustin-cochin-et-le-piratage-mental-des-francais-depuis-1789
• https://www.amazon.fr/GUENON-BERNANOS-GILETS-JAUNES-Nicolas
• https://www.amazon.fr/CHOC-MACRON-ANTISYSTEMES-SONT-ILS-NULS
• https://www.amazon.fr/Lettre-ouverte-génération-Mitterrand-marche

Source : reseauinternational

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.