La loi sur l’interdiction des emplois familiaux au Parlement entrera en vigueur le 15 décembre prochain. Certains députés ont déjà trouvé la parade…

La manip’ était presque parfaite. Alors que l’Assemblée nationale interdira officiellement les emplois familiaux le 15 décembre prochain, certains députés de La République en Marche (LREM) ont déjà trouvé le moyen de contourner cette fâcheuse réforme. Selon StreetPress, qui révèle l’affaire ce mardi 7 novembre, plusieurs parlementaires macronistes emploient ainsi… les enfants de leurs collègues. Une pratique voisine de celle bien connue des « emplois croisés », qui consiste pour un député A à embaucher l’enfant d’un collègue B qui lui-même fera travailler la progéniture de A. Le tout, dans une joyeuse ambiance de collaboration générale entre ce petit monde…

Il en est ainsi du député de Moselle Christophe Arend, qui emploie Charlie Trisse, fille de sa collègue du même département, Nicole Trisse. L’élu de la Manche Bertrand Sorre a lui embauché Maryll Vignal, la fille de Patrick Vignal, qui n’est autre que le député LREM de l’Hérault. De drôles de pratiques, pour des députés qui ont voté en faveur de la loi pour la Transparence de la vie politique, dont un des objets principaux a été justement d’interdire les emplois familiaux.

Lire la suite sur : Marianne

Il n'y a pas encore de commentaires