La Suisse, elle aussi, court au suicide énergétique !

0
295

Aggraver la crise énergétique ? NON à la décroissance électrique !

Pénurie d’électricité, blackouts, explosion des prix, toujours moins d’électricité et des coûts dépassant largement les 300 milliards de francs : telles sont les conséquences désastreuses de la loi utopique de la gauche rose-verte adoptée par la majorité de centre-gauche du Parlement. Sous le nom lénifiant et trompeur de « loi fédérale sur les objectifs de la protection du climat, l’innovation et le renforcement de la sécurité énergétique »la réalisation de l’objectif net zéro carbone d’ici 2050 est inscrite dans la loi. En clair, cela signifie que le mazout, l’essence, le diesel et le gaz seront interdits. Le chauffage et la conduite automobile ne seront possibles qu’avec de l’électricité. Tout ceci augmentera massivement la consommation d’électricité dans notre pays alors qu’aujourd’hui, nous ne savons pas d’où nous pouvons nous approvisionner en électricité. Vu gravité de la situation, le peuple doit donc avoir le dernier mot : c’est pourquoi le Comité du parti de l’UDC Suisse a décidé à l’unanimité de lancer un référendum contre cette loi décroissante.

La Stratégie énergétique 2050 est un échec retentissant. Résultat : la Suisse est menacée par une pénurie d’électricité. Malgré cela, la majorité de centre-gauche au Parlement continue de bricoler et d’aggraver massivement cette crise : le contre-projet indirect à l’initiative sur les glaciers de la gauche rose-verte inscrit dans la loi l’objectif zéro carbone net en matière d’émissions de CO2. Cela signifie d’interdire le mazout, l’essence, le diesel et le gaz. La crise énergétique actuelle ne s’en trouvera que plus massivement aggravée. Chaque voiture électrique supplémentaire, chaque nouvelle pompe à chaleur signifie un nouveau besoin en électricité, alors que nous sommes déjà menacés par une pénurie. Cette nouvelle loi qui instaure la décroissance entraînerait des conséquences désastreuses pour les habitants et l’économie suisses. De plus, les prix de l’électricité, et donc de tous les produits nécessaires à la vie quotidienne, vont exploser.

La nouvelle loi ouvre la parole à des mesures extrêmes : interdiction de voyager en avion, restrictions de la consommation de viande, interdiction des chauffages au mazout et au gaz, interdiction des véhicules diesel et essence, obligation d’installer des panneaux solaires onéreux et de rénover sa maison à ses propres frais. Le Conseil fédéral pourra imposer toutes ces mesures de son propre chef. Le fédéralisme est ainsi mis à mal, la démocratie directe est ignorée. Le peuple, qui doit payer tout cela, n’a plus rien à dire !

UDC Suisse, le 30 septembre 2022

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici