La revue de presse en temps réel

La Suède doit se préparer à quitter l’UE, déclare le leader influent du parti des Démocrates de Suède

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Source originale: ZeroHedge


Par notre correspondant en Europe

Åkesson appelle à une préparation maximale pour un éventuel « Swexit »

Maximiser l’influence par une préparation à la sortie

Jimmie Åkesson, leader du parti anti-immigration des Démocrates de Suède, a fermement déclaré que la Suède doit se préparer à quitter l’Union Européenne afin de maximiser sa position de négociation avec le bloc.

Dans une récente publication dans le Svenska Dagbladet, Åkesson et son co-auteur, le député européen suédois Charlie Weimers, ont partagé leur vision pour une Suède plus influente au sein de l’UE, en proposant trois mesures concrètes que le gouvernement suédois devrait prendre.

Introduire un « verrou de référendum »

Premièrement, le gouvernement devrait envisager des modifications constitutionnelles pour instaurer un «verrou de référendum». Ce mécanisme inscrirait dans la loi l’obligation d’un vote public avant tout transfert de pouvoir supplémentaire de Stockholm à Bruxelles, un garde-fou déjà adopté par la Grande-Bretagne et le Danemark.

Se préparer à quitter l’UE

Deuxièmement, Åkesson et Weimers estiment que le gouvernement suédois doit faire les préparations nécessaires pour quitter l’Union Européenne. Ceci, selon eux, non seulement assurera une préparation adéquate en cas de décision de départ, mais également légitimera toute menace de retrait lors de futures négociations avec le bloc.

« Pour que la préparation soit crédible, il est nécessaire que nous supprimions les écrits dans la constitution qui stipulent que la Suède est membre de l’UE, » ont insisté les deux hommes politiques. Ils proposent également de former des fonctionnaires capables de négocier des accords commerciaux, et d’étudier les leçons à tirer du Brexit.

Enquêter sur les aspects négatifs de l’adhésion à l’UE

Troisièmement, le leader des Démocrates de Suède souhaite qu’une enquête soit lancée sur la manière de minimiser les aspects négatifs de l’adhésion de la Suède à l’UE.

Le contexte politique

Le parti des Démocrates de Suède, bien qu’il ne fasse pas partie du gouvernement formel de Ulf Kristersson, est signataire de l’accord de coalition Tidö. Cet accord voit les partis de la coalition adopter une politique d’immigration plus restrictive en échange du soutien des Démocrates de Suède.

Le soutien à une sortie de l’UE

Le parti d’Åkesson est connu pour son soutien à une sortie de la Suède de l’Union Européenne. Cependant, le parti reconnaît que cette position n’est pas majoritaire parmi l’électorat suédois actuel. De manière intéressante, le parti a officiellement abandonné son soutien à un Swexit en 2018, dans l’optique d’attirer un soutien électoral plus large. Cette stratégie semble avoir porté ses fruits, le parti ayant obtenu 20,5% des votes lors des dernières élections générales.

Conclusion

Les déclarations d’Åkesson et Weimers soulignent l’évolution du débat sur le rôle de la Suède au sein de l’Union Européenne. Bien que le Swexit ne soit pas une option populaire à l’heure actuelle, le fait que des partis politiques influents s’expriment ouvertement sur la préparation à cette éventualité pourrait modifier la dynamique politique suédoise à l’avenir.

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X