Ivermectine : « Nous n’avons pas besoin de plus de données, nous avons besoin de plus traiter ! »

0
69

Le Dr Arezo Fathie , interne et pédiatre à Las Vegas, estime que la communauté médicale internationale, qui continue à attendre et à demander davantage d’études sur l’efficacité de l’ivermectine pour prévenir et traiter la COVID-19, est atteinte d’une sorte de « déni intellectuel » qui est entrain de tuer des gens par milliers. « Ne rien faire, c’est faire du mal », déclare t-elle. Voici son témoignage.

Lien de la vidéo datée du 16 mars 2021 : https://www.youtube.com/watch?v=E1je2RNHM_M

Références :

(1) Traduction de l’article :

« Ce fut un véritable cadeau pour nous » : L’Ivermectine est efficace pour le traitement prophylactique de la COVID-19.

De nombreuses études ont apporté des preuves en faveur de l’utilisation de l’ivermectine pour prévenir et traiter la COVID-19, selon la « Frontline COVID-19 Critical Care Alliance » (Alliance pour les premiers soins critiques de la COVID-19(FLCCC)).

Paul Marik (médecine, médecine des soins intensifs, médecine thoracique) fondateur de l’alliance et professeur et chef de la division de médecine pulmonaire et de soins intensifs à l’école de médecine « Eastern Virgnia », a déclaré que l’ivermectine « est un médicament sûr et extrêmement bon marché ».

(2) Traduction de l’article :

« Un administration précoce d’ivermectine pourrait contribuer à réduire la transmission virale chez les patients atteints de COVID-19 »

Une petite étude pilote suggère que l’administration précoce d’ivermectine peut réduire la charge virale et la durée des symptômes chez les patients présentant une COVID-19 légère, ce qui pourrait contribuer à réduire la transmission virale.

L’étude, qui fait partie du projet « SAINT », a été menée par « l’University of Navarra Clinic » (clinique universitaire de Navarre) et « The Barcelona Institute for global Health (ISGlobal) » (Institut pour la santé mondiale de Barcelone), institution soutenue par la Fondation « la Caixa », mérite d’être approfondie par des essais cliniques de plus grande envergure.

Les résultats de l’étude pilote ont été publiés sur « EClinicalMedecine », une revue clinique publiée par le « Lancet ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici