La revue de presse en temps réel

Italie: Mohammed, 23 ans, poignarde sa patronne enceinte, « Je ne reçois pas d’ordres des femmes, ça suffit »

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Une patronne italienne, enceinte au cinquième mois de grossesse, a été agressée par son employée bengali qui, brandissant une paire de ciseaux de tailleur, et donc particulièrement tranchante, l’a frappée à plusieurs reprises. “Je ne reçois pas d’ordres des femmes, ça suffit” , aurait dit l’homme en serrant les ciseaux comme s’il s’agissait d’un poignard, selon ce qu’a raconté Repubblica .

Le grave événement a eu lieu jeudi matin, vers 9 heures, via Santa Maria Auxiliatrice, à Appio. Ce n’est que par hasard que l’ attaque ne s’est pas transformée en tragédie. En colère, Mohammed, 23 ans, s’en est pris à la femme de 38 ans avec la claire intention de la tuer. La raison de la violence a été expliquée par le jeune homme de 23 ans lui-même : « Dans mon pays, nous ne recevons pas d’ordres des femmes.Des commerçants proches du lieu de l’attaque sont apparus dans la rue car ils avaient été effrayés par des cris inhumains provenant d’un magasin. Des cris accompagnés de phrases absurdes qui ont résonné à l’intérieur d’une laverie située sur la Piazza Santa Maria Ausiliatrice. 112 ont reçu de nombreuses demandes d’intervention. En peu de temps ici nous arrivons à la place des voitures de police.

La fureur meurtrière du Bengali aurait été déclenchée par la demande de la femme, propriétaire de l’entreprise, d’exécuter une commande que la boutique avait reçue d’un client. A ces mots, le jeune homme de 23 ans au casier vierge, jugé jusque-là par son employeur comme une bonne personne, prend les ciseaux et se met à frapper à la poitrine la femme de 38 ans, dont on se souvient avoir été enceinte de le cinquième mois de gestation. La victime en parant le premier coup avec sa main s’est coupée et a commencé à perdre du sang. Même blessée, elle tenta encore de désarmer l’homme qui s’apprêtait à la frapper à nouveau lorsqu’il fut bloqué par le mari de la propriétaire qui, providentiellement pénétra dans la buanderie, s’agrippa à lui par derrière et l’entraîna.

Pendant quelques secondes, entre les deux querelles, il y a eu un corps à corps qui a pourtant vu le mari de la victime comme vainqueur. Mohammed décide alors de quitter le magasin et tente de s’éloigner. Les policiers arrivés sur place se sont lancés à la poursuite du Bengali tandis que le personnel médical a soigné la femme et l’a transportée à l’hôpital par sécurité, également pour vérifier l’état du bébé qu’elle portait. L’homme de 38 ans a ensuite été libéré avec un pronostic de 5 jours. L’agresseur a été identifié à quelques kilomètres du lieu des violences, sur la Piazza Cantù. Une fois arrêté, il a été menotté et conduit au commissariat, accusé de blessures aggravées, en attendant son procès par ligne directe.

Il Giornale

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X