Insultes à Assemblées ?

0
2

par Gilbert Guingant.

Soi-disant que ce ne sont pas elles qui légifèrent les lois. Qu’elles ne servent qu’à se sacrifier dans des majorités absolues afin de se taire pendant 5 ans ? Le mode impératif et glacé où un ex-absolutisme s’adresse aux députés ne laisse pas de place au doute. Il y a erreur complète. Se tromper de siècles à ce point !! Le gouvernement ne connaît rien à la Constitution (articles 24 à 51-2). Pas une raison que nous fassions pareil. Si l’exécutif est ainsi nommé c’est parce qu’il exécute les votes du Parlement. Et ce dans un ensemble de règles où les ignorer, ces règles, c’est les insulter. Députés et Sénateurs de surcroit.

Non, plus possibles de faussaires rois (donc) qui imposeraient de fausses lois en écrabouillant les bouillants droits de ces Assemblées. Cela a duré malheureusement 5 ans. Pas une milliseconde de plus ne sera supportée. Ne vois–tu pas ces aliénés qui « croient » que les Assemblées n’ont aucun droit à concocter leurs propres lois ? Même celle contre le gouvernement ? Genre celle du Sénat qui veut moraliser l’usage complètement ivre des cabinets conseils ? Les députés ne sont plus là pour ‘faire passer’ dans un  état dormitif très avancé, les fausses lois écrites par des étasuniens d’ingérences prédatrices ou les GOPEs d’une Commission européenne très fortement illégale en… démocratie ? Et leur murmurant (aux législateurs) vous n’avez plus de souveraineté voooteez… t’as qu’à croire, les députés vont respecter les règles « rééépuubliicaines » oui, et ne rien voter ni d’étasunien. Ni des faussement européen mais vrais banksters (les banques devenus gangsters).


Retrouvées l’autonomie législative la souveraineté des lois et l’indépendance morale et affective. Et que de virtuels présidents sans aucun Parlement pourraient encore faire croire que des « lois existeraient » – alors que la partie ultra délinquante de l’Humanité (les Trop riches) n’en respecteraient aucune. Terminé, les trop riches et les trop grandes entreprises vont devoir les respecter toutes. Foi du Législatif. Sinon… sanctions et sanctions, tiens ! Plus de députés là que pour la décoration – ils veulent tous le combat. Boutons les pourris hors de France… Les gouvernements vont « devoir » prouver qu’ils sont bien à « l’origine » de leurs propositions de lois… « propositions », oui, et pas plus : dans la situation actuelle un seul 49-3 par session. C’est bien la fin des vrais alcoolismes des faux sommets. Les irréductibles, les réfractaires, les ma-conscience-pour-moi, les souverains de leurs propres comportements, les CNR, viennent de… gagner.

Dehors les viles intelligences avec l’ennemi, out les trahisons directes des intérêts vitaux du pays, plus de catastrophiques 5ème colonnes. Les lobbies et les cabinets conseils n’entrent plus jamais au Parlement. Qui va veiller – enfin – aux désinfections des gouvernements rampants. La grande spirale vertueuse est revenue..

FORMATION : Mon plan de sécurité financière pour les 50 années à venir ! 🤑

Je te montre comment j'investis mon argent et comment je diversifie mon portefeuille pour profiter des meilleurs intérêts tout en me protégeant du pire scénario.

Pour plus de FOMRATION CLIQUE ICI


• Des insultes à Assemblées ?

Si des esprits détraqués croyaient l’inverse. Que tout n’est que décoration figée, ou bien que les dangereux Ennemis étasuniens puissent encore s’ingérer en France comme en Ukraine … qu’ils apprennent les vraies lois. Elles vont être appliquées… Si leur absolutisme profondément illégal Et illégitime en réPublique voulait se poursuivre qu’ils se fassent ourobouros … se mordant la queue tous seuls.

Oui ils furent les seuls à penser détraqués. Ils risquent donc de devenir encore plus seuls à le compenser. Faute de « pouvoir » le penser à haute voix.

 Pense-bête, il disait !!

En guise de sains rafraichissements pour des temps neufs. De quoi trouver une Constitution belle. Le temps de notre reconstitution du moins. La Fête est dans vos têtes ?

• Assemblée nationale.fr/constitution.asp

Non utilisée depuis 5 ans la Constitution permet – pourtant – aux Assemblées de… légiférer à fond. Comme elle affirme que le « devoir » de l’exécutif reste d’exécuter leurs votes… Pour le Parlement : les articles 24 à 33 de la Constitution du 4 octobre 1958 permettent (article 24) de « veiller à l’action du gouvernement ». Ce qui a tant manqué depuis 5 ans. Comme de ne pas être contraints à voter contre sa propre conscience : l’article 27 rendrait-il nuls tous les votes de la REM ? « Tout mandat impératif est nul. Chaque vote est « personnel ». »

Des rapports entre le Parlement et le gouvernement

Articles 34 à 51-2

L’article 34 très fourni liste les domaines où l’Assemblée peut légiférer (ce qu’elle n’avait plus fait depuis 5 ans). Oui ils peuvent mettre largement leur nez là où depuis 5 ans il leur a été fait illégal barrage. Pour les articles 35 à 39 tout reste soumis à la… Durée. Et le Parlement a plus que son mot à dire (article 35) pour la guerre.

L’insulte directe de traiter les députés comme des larbins qui « doivent prendre leurs responsabilités », le gouvernement ne prenant jamais les siennes, est élégamment contredite par « l’initiative des lois appartient concurremment au 1er ministre et aux membres du Parlement. »… Rouillé depuis 5 ans un peu que légiférer reprend tous ses droits. Nuls Présidents ne peuvent donner d’ordres méprisants aux députés car, en article 5, leur devoir sacré reste « de veiller au respect de la Constitution (donc par eux-mêmes aussi) »… les articles 40 à 51 sont très intéressants pour la suite, croyez-nous.

Nous n’en extrayons que le 47-2 où « la Cour des Comptes assiste le Parlement dans le contrôle de l’action du gouvernement. ». Ce qui a si douloureusement manqué depuis 5 ans où n’ont plu que les sabotages tous azimuts de l’Assemblée nationale. Ce temps est enfin révolu et les révoltes du Parlement sont bienvenues. Puisque « les comptes de l’administration Publique sont réguliers et sincères » (même article)… quels vents de fraîcheurs face aux… immoralisations flagrantes de la vie publique… oui ces agenciels de faux conseils qui avaient viré (de fait) et l’administration publique et l’Assemblée nationale. Foutues dehors de la réPublique pendant 5 ans. Et ils ne le pourront plus : respect de la Constitution oblige, ducreux… À la place, lobbies et cabinets conseils dehors de la politique française… Voilà que du très neuf est du très en route vers un futur enfin commun…

Tout le temps de la reconstitution par la Constitution du moins.

La Fête est vraiment dans vos/ nos têtes ?

… montrez/montrons-le

Source : reseauinternational

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.