Gouverner par le chaos – Ingénierie sociale et mondialisation

0
128

​​

Comment devenir les maîtres du monde ? En centralisant l’ordre et le pouvoir entre les mains d’une minorité et en semant le chaos dans le peuple, ramené au niveau de pantins paniqués. La méthode ? L’ingénierie sociale : infiltration des esprits, analyse de nos moindres faits et gestes, contrôle des comportements à distance, marketing de l’intime et autres réjouissances qui font de nous de bons consommateurs.

À partir du XXème siècle, la politique s’est déplacée et concentrée sur des questions purement techniques d’ingénierie des comportements et d’optimisation de la gestion des groupes. Ces pratiques regroupent et appliquent différentes sciences dites de gestion tels le marketing, la cybernétique, le management, la PNL, le storytelling. Leur usage sur une population reconfigure les individus dans le sens d’une standardisation afin de prévoir leur comportement et d’opérer une prise de contrôle sans que ces derniers en aient conscience.
La traçabilité des personnes est une réalité : vidéosurveillance, portables (téléphones et ordinateurs), cartes de fidélité, cartes à puces, contrôle Internet (du contenu des e-mails pour gmail), instituts de veille informatique – toutes nos activités sont identifiées et alimentent des bases de données dans lesquelles nous sommes fichés. La collecte de ces informations poursuit un but : le remodelage de notre pensée et de nos comportements.

Ce texte prolonge l’essai politique insurrectionnel signé du Comité Invisible et attribué aux inculpés dans l’affaire de Tarnac. Publié d’abord sur le web et y ayant suscité  » enthousiasme débridé ou agacement hystérique  » (Le Nouvel Observateur), il a été pour cette édition revu et corrigé par les auteurs. Volontairement anonymes, ceux-ci prônent une résistance constructive :  » Créer, c’est résister. Résister, c’est créer. « 

ANNONCE

100% GRATUIT 👇

----------------------------------------------------------

BONUS : Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici