GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE

0
4

« Deux policiers en civil se sont présentés à moi. Ils m’ont dit que je ne pouvais pas exhiber ma pancarte, qu’elle était interdite par le préfet de police. »

Isabelle, enseignante, a été placée en garde à vue lors de l’acte 26 des gilets jaunes pour avoir arboré une pancarte visant Macron et Castaner. Le Média s’est rendu à un rassemblement en son soutien devant le commissariat du 12ème arrondissement à Paris, lundi 13 mai.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.