La revue de presse en temps réel

Facebook et Instagram des zones favorables aux prédateurs sexuels ! META complice ?

🟡 NOS SOLUTIONS 🟡

Planetes360
Planetes360
Planetes360 est un site d'information qui s'est fixé pour objectif de mettre en lumière les informations laissées dans l'ombre par les grands médias. Notre plateforme collaborative ne met en valeur aucune tendance, personnalité, ou parti politique.

Facebook et Instagram ont créé des zones favorables aux prédateurs sexuels, facilitant ainsi les abus sexuels sur mineurs, la sollicitation et la traite d’enfants, selon une accusation portée par le procureur général du Nouveau-Mexique. Cette accusation fait partie d’une plainte civile déposée mercredi contre Meta, la société mère de ces réseaux sociaux, et son PDG, Mark Zuckerberg.

Cette action judiciaire fait suite à une enquête menée incognito. D’après cette dernière, de nombreux contenus à caractère sexuel explicite étaient proposés à des mineurs. Elle a également révélé des cas de coercition sexuelle d’enfants et de commercialisation de matériel d’abus sexuel sur enfants, ou CSAM (Child Sexual Abuse Material, matériel d’abus sexuel sur enfants en français). Ces informations ont été communiquées par Raúl Torrez, procureur général du Nouveau-Mexique, dans un communiqué de presse.

Selon cette plainte, le contenu exploitant sexuellement les enfants serait dix fois plus courant sur Facebook et Instagram que sur des sites tels que PornHub et OnlyFans, deux plateformes connues pour leur contenu adulte.

Meta, dans un communiqué adressé à CNBC, a déclaré que l’exploitation des enfants est un crime atroce et que la société s’efforce de combattre les prédateurs en ligne. Pour ce faire, Meta utilise des technologies avancées, recrute des experts en sécurité des enfants, signale les contenus préoccupants au Centre National pour les Enfants Disparus et Exploités (une organisation américaine dédiée à cette cause) et collabore avec d’autres entreprises et les autorités, y compris les procureurs généraux, afin de lutter contre ce fléau.

La plainte du Nouveau-Mexique intervient après des actions légales coordonnées contre Meta par 42 autres procureurs généraux en octobre dernier. Ces actions précédentes accusaient Facebook et Instagram de cibler directement les enfants et les adolescents, les rendant dépendants à ces plateformes.

Contrairement à ces actions, la plainte du Nouveau-Mexique accuse Meta et Zuckerberg de violation de la loi sur les Pratiques Commerciales Déloyales de l’état. Elle soutient que l’entreprise et son PDG ont facilité la distribution de CSAM et la traite des mineurs, mettant ainsi en danger la santé et la sécurité des enfants du Nouveau-Mexique.

La plainte affirme que les algorithmes de Meta favoriseraient le contenu lié au sexe et à l’exploitation, et que Facebook et Instagram ne disposent pas de systèmes de vérification d’âge efficaces. Elle accuse également l’entreprise de ne pas identifier correctement les réseaux d’exploitation sexuelle d’enfants et de ne pas empêcher les utilisateurs suspendus pour ces infractions de recréer de nouveaux comptes.

Un porte-parole de Meta a déclaré : « En un mois seulement, nous avons désactivé plus d’un demi-million de comptes pour non-respect de nos politiques de sécurité des enfants. »

« Mr. Zuckerberg et d’autres dirigeants de Meta sont conscients des dommages graves que leurs produits peuvent causer aux jeunes utilisateurs. Pourtant, ils n’ont pas effectué de changements suffisants sur leurs plateformes pour prévenir l’exploitation sexuelle des enfants », a ajouté Torres dans le communiqué.

Le Nouveau-Mexique demande des sanctions civiles et exige que Meta mette en œuvre un système de vérification d’âge efficace, améliore ses procédures de détection et de suppression de CSAM, et prenne des mesures contre les fonctionnalités qui favoriseraient la diffusion de CSAM.

Traduction 360

SourceCNBC

A LA UNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

🔥 LES PLUS POPULAIRES

Censure : découvrez la vidéo que les réseaux sociaux et les médias ne veulent pas que vous voyez !

X