ADVERTISEMENT

Enquête sur 10 décès post-vaccinaux : lymphocytes incontrôlables, maladies auto-immunes extrêmement rares et fragments de métaux « non déclarés » dans les vaccins – les surprenantes découvertes d’une équipe de chercheurs allemands

ADVERTISEMENT
Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le 21 septembre, deux pathologistes allemands au long cours ont présenté les résultats de leurs investigations menées sur 10 décès en lien avec des vaccinations contre le Covid-19. Ce qu’ils ont découvert les a sidérés.

conférence de presse

Le professeur Arne Burkhardt et le professeur Walter Lang, qui ont présenté leurs résultats lors d’une conférence de presse aujourd’hui, sont deux pathologistes avec de nombreuses années d’expérience à leur actif. Burkhardt a dirigé l’Institut de pathologie de Reutlingen pendant 18 ans, Lang a dirigé pendant 35 ans un institut privé spécialisé entre autres dans les pathologies pulmonaires. Avec d’autres pathologistes anonymes, ils ont enquêté sur dix décès survenus après vaccination contre le COVID-19. Les médecins légistes et les pathologistes qui avaient réalisé les autopsies leur ont fourni les tissus. Les défunts examinés avaient tous plus de 50 ans.

Sur ces dix décès, ils ont constaté que cinq étaient très probablement liés au vaccin, et deux l’étaient probablement ; un cas a été considéré comme douteux, et ils n’ont observé aucun lien de causalité dans les deux derniers cas. Ce qui les a étonnés, cependant, ce sont les similitudes entre les cas qu’ils ont reliés à la vaccination.

Dans trois cas, ils ont découvert des maladies auto-immunes rares ; l’une d’entre elles est si rare qu’elle n’a été découverte qu’en inspectant de plus près l’image numérisée. Il s’agissait de la thyroïdite de Hashimoto, une hypothyroïdie auto-immune ; de la vascularite leucoclastique, une réaction inflammatoire dans les capillaires qui entraîne des saignements intracutanés ; et du syndrome de Sjögren, une inflammation des glandes salivaires et lacrymales. Même si les décès soupçonnés d’être en lien avec la vaccination sont loin de constituer un échantillon représentatif de la population, trois maladies auto-immunes (qui plus est très rares) sur dix constituent un taux étonnamment élevé.

La découverte la plus frappante, cependant, concernait les lymphocytes. « Les lymphocytes se déchaînent dans tous les organes », a déclaré le professeur Lang. On observe des accumulations de lymphocytes dans une grande variété de tissus, du muscle cardiaque aux reins, du foie à la rate en passant par l’utérus ; en outre, sur les images présentées, on observe une agression massive des tissus consécutifs à ce déchaînement de lymphocytes, ainsi que toute une série de follicules lymphocytaires, qui sont de petits ganglions lymphatiques se développant à un endroit totalement aberrant, par exemple dans le tissu pulmonaire.

ADVERTISEMENT

Les chercheurs ont également observé des décollements de cellules endothéliales – les cellules lisses qui forment les parois des vaisseaux sanguins -, des amas de globules rouges générateurs de thromboses, et des cellules géantes qui se sont formées autour de corps étrangers « encapsulés ».

Lang a déclaré qu’il n’avait jamais vu de tels amas de lymphocytes dans des centaines de milliers d’examens pathologiques réalisés auparavant. Normalement, en cas d’inflammation, on observe la présence d’autres globules blancs appelés granulocytes. Dans ces cas, cependant, on ne les trouve pratiquement pas, mais on observe à la place des masses de lymphocytes.

D’autres recherches sont nécessaires pour déterminer quel type de lymphocytes est impliqué dans ce processus et de quelle manière il se déclenche, afin d’apporter la preuve solide d’un lien avec la vaccination ; les examens histologiques requis prendront encore au moins six mois. Néanmoins, les résultats disponibles à ce jour sont suffisamment importants pour être d’ores et déjà annoncés via cette conférence de presse.

« Nous en ratons 90 % », a déclaré Lang, en référence au taux de réactions fatales aux vaccins. Ce n’est pas la faute des médecins légistes ni des pathologistes ; après tout, on ne peut voir que ce que l’on connaît, et la médecine légale ne peut de toute façon pas effectuer d’examens histologiques. Mais il est urgent de pratiquer plus d’autopsies sur ces cas. Malheureusement, ce genre de démarche est souvent entravée.

« Notre travail consiste à fournir des informations sur les risques et les effets secondaires », déclare Lang à propos de l’objectif de son travail. Une tâche qui, dans le cas de vaccins expérimentaux, devrait en fait être remplie par des institutions telles que l’Institut Paul Ehrlich, avec une autorisation d’urgence.

Résumé des points clés de la conférence de presse :

  • Femme, 82 ans, vaccination : Moderna (1ère et 2e doses), décès : J+37
  • Homme, 72 ans vaccination : Comirnaty (1ère dose), décès : J+31
  • Femme, 95 ans, vaccination : Moderna (1ère et 2e doses), décès : J+68
  • Femme, 73 ans, vaccination Comirnaty (1ère dose)
  • Homme, 54 ans, vaccination Janssen (1ère dose), décès : J+65
  • Femme, 55 ans, vaccination Pfizer-BioNTech (1ère et 2e doses), décès : J+11
  • Homme, 56 ans, vaccination Comirnaty (1ère et 2e doses), décès : J+8
  • Homme, 80 ans, vaccination Pfizer-BioNTech (1ère et 2e doses), décès : J+37
  • Femme, 89 ans, vaccination : type de vaccin inconnu (1ère et 2e doses), décès : approx. 6 mois après injections
  • Homme, 62 ans, vaccination : type de vaccin et nombre de doses inconnus, décès : J+20

Décès associés aux vaccinations Covid

10 cas autopsiés examinés au préalable

  • Lien très probable : 5
  • Lien probable : 2
  • Lien douteux/possible : 1
  • Corrélation probablement due au hasard : 1
  • Pas encore évalué : 1

Sur l’enregistrement des effets secondaires post-vaccinaux aux conséquences fatales

  • Les données des certificats de décès ne comportant aucune information sur le statut vaccinal sont parfaitement inutiles
  • Les personnes touchées et leurs proches se taisent parce qu’ils sont affectés
  • Aucune motivation de la part des médecins et des procureurs impliqués pour enregistrer ces effets secondaires
  • Les autopsies pratiquées dans les instituts de médecine légale sans examen histologique de routine sont, a priori, méthodologiquement inappropriées
  • Les autopsies font en partie l’objet de refus dans les instituts de pathologie ; souvent la connaissance des schémas relatifs à une « nouvelle » maladie fait défaut

Une autopsie couplée à une évaluation interdisciplinaire menée par des médecins légaux et des pathologistes avec obligation d’examen histologique de tous les organes et lésions est la seule façon justifiable d’aborder ce problème

Principales découvertes

Myocardite, épicardite, péricardite lymphocytaire, prédominance lymphocytaire

  • Typique des infections virales
  • Difficilement reconnaissable au niveau macroscopique
  • Au niveau histologique, souvent interprété à tort comme une infection (granulocytes !)
  • Effet sur la fonction de pompe
  • Arrêt cardiaque lorsque le système de conduction est affecté, mort subite par arrêt cardio-respiratoire, détection quasi impossible
tissu

Tissu avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Inflammation du tissu. Exemple 1
tissu

Tissu avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Inflammation du tissu. Les fibres musculaires sont détruites. Exemple 2
tissu

Tissu avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Inflammation du tissu. Exemple 3
tissu

Tissu avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Inflammation du tissu. Alignement des lymphocytes. Exemple 4
tissu

Tissu (épicarde) avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Inflammation du tissu. Exemple 5
tissu

Tissu (épicarde) avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Inflammation du tissu. Exemple 6
tissu

Alvéolite avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Inflammation du tissu. Exemple 7

Soupçons d’effets secondaires post-vaccinaux, aux conséquences potentiellement fatales

  • Phénomènes auto-immuns (« auto-agression »)
  • Réduction de la capacité immunitaire
  • Influence sur le développement du cancer
  • Dommages vasculaires, « endothélite », vascularite, périvascularite
  • Agglutination d’érythrocytes
paroi vasculaire

Des cellules endothéliales se détachent de la paroi vasculaire. Exemple 1
paroi

Des cellules endothéliales se détachent de la paroi vasculaire. Exemple 2
thrombose

Agglutination d’érythrocytes à l’intérieur d’un vaisseau. Thrombose. Exemple 1
thrombose

Agglutination d’érythrocytes à l’intérieur d’un vaisseau. Thrombose. Exemple 2
vaisseau

Vaisseau avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Exemple 1
vaisseau

Vaisseau avec infiltration lymphocytaire (points bleus : lymphocytes). Exemple 2

Au cours de cette conférence de presse, les chercheurs ont également montré des détails microscopiques des modifications tissulaires. Le professeur Werner Bergholz a présenté les paramètres actuels d’enregistrement statistique des événements vaccinaux.

Une analyse d’échantillons de vaccins COVID-19 effectuée par un groupe de recherche autrichien a également été présentée. Les résultats correspondent aux conclusions de chercheurs japonais et états-uniens. Des éléments métalliques non déclarés ont été détectés dans le vaccin. Ces éléments sont visuellement frappants du fait de leur forme inhabituelle.

corps étrangers

Corps étrangers, contaminants, adjuvants dans le vaccin. Examen microscopique de particules de nature inconnue. Exemple
corps étrangers

Corps étranger dans un tissu pulmonaire inflammé. Similaire à une embolie graisseuse après fracture osseuse. Des cellules géantes inflammées sont visibles.
tissu

Grave inflammation d’un tissu pulmonaire avec présence de corps étranger.
microscopique

Image du tissu contenant le corps étranger (microscopie en champ sombre). Ce corps provient-il du vaccin ?

Ces découvertes devraient entraîner l’arrêt immédiat du programme de vaccination

Bien entendu, lorsque l’on découvre des fragments métalliques non déclarés par les fabricants dans des vaccins administrés à des centaines de millions de personnes, les autorités responsables devraient immédiatement suspendre le programme de vaccination.

Dans leur communiqué de presse, les chercheurs déclarent :

Les résultats de cette investigation donnent lieu à des requêtes juridiques et politiques, à savoir que les autorités devraient collecter immédiatement des informations afin d’évaluer le risque sanitaire auquel la population est confrontée à cause des vaccins COVID-19. Par exemple, en consultant le registre des FIV, on peut vérifier les signes précoces d’une baisse de la fertilité chez les vaccinés. Le registre des cancers peut être utilisé pour acquérir des connaissances sur le développement du cancer à la suite de modifications génétiques de l’ARN viral. L’interruption des vaccinations COVID-19 doit être envisagée.

Vidéo de la conférence de presse (en allemand) :

Sources : Then24Human SynthesisAmerican Buddhist Net

Ça peut vous interesser

Next Post

PLANETES360 SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.